Sarkozy, candidat à la présidence de l'UMP

Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche soir 22 septembre sur France 2.

Thumbnail

Nicolas Sarkozy est candidat à la présidence de l'UMP. Il l'a dit, vendredi 19 septembre, sur son compte Facebook, dimanche 21 septembre dans les colonnes du JDD et dimanche soir, il était l'invité du journal de France 2. L'ancien chef de l'Etat a justifié son retour en politique durant 45 minutes à la télévision, expliquant qu'il en avait "envie", mais surtout qu'il n'avait "pas le choix" vu l'état de la France. Il s'est livré à un véritable réquisitoire contre François Hollande. Deux ans après son échec à la présidentielle de 2012, l'ancien président a dit vouloir créer les conditions d'une "alternative crédible" qui "rassemble les Français au-delà des clivages habituels" qui n'ont "plus aucun sens" pour lui.

Juppé veut jouer le "match"

Mais dans sa quête de la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy rencontrera un adversaire sérieux en la personne d'Alain Juppé. Le maire de Bordeaux a riposté dès dimanche soir sur son blog développant "les grandes lignes" de son "projet pour l'alternance" au moment où Nicolas Sarkozy s'exprimait sur France 2. Il s'est dit prêt à "aller jusqu'au bout" du "match" avec l'ex-président. Au parti socialiste, le Premier secrétaire, Jean-Christophe Camabadélis propose un débat à Nicolas Sarkozy. Il critique la "chanson de geste" autour de son retour en politique pour briguer la présidence de l'UMP.