Robert Ménard : "Il manque à Macron l’avis des petites gens, qui n’ont jamais la parole"

Robert Ménard (©Pascal Guyot - AFP)

Invité du Grand Matin Sud Radio ce jeudi, Robert Ménard a livré son point de vue sur le débat de mercredi soir entre Marine Le Pen, qu’il soutient, et Emmanuel Macron.

Après un peu moins de trois heures d’un débat particulièrement tendu et fertile en attaques frontales, l’heure est désormais au débrief pour Marine Le Pen et Emmanuel Macron, les deux derniers candidats à la présidence de la République. Invité ce jeudi du Grand Matin Sud Radio, le maire (RBM) de Béziers, Robert Ménard, a admis que ce débat tranchait avec les autres grands débats électoraux de la Ve République. "Comme tout le monde, je me suis aperçu que le ton n’était pas le ton habituel d’un débat. D’habitude, ce sont des gens qui appartiennent un petit peu au même monde : la droite et la gauche, qui à tour de rôle se partagent le pouvoir. Là nous avions deux points de vue radicalement différents et un débat radicalement différent : bien plus heurté, bien plus "match de boxe", entre quelqu’un qui a la sensibilité du peuple et quelqu’un qui représente d’autres intérêts", a-t-il analysé.

"Je respecte M. Macron, mais il est l’énarque-type"

Selon l’édile biterrois, Emmanuel Macron est apparu trop déconnecté de la réalité des Français. "Je respecte M. Macron, je n’ai rien à lui reprocher de ce côté-là, mais il est l’énarque-type. J’en rencontre sans arrêt comme maire de Béziers, ces consultants qui arrivent en mairie et qui nous disent "faites ceci, faites cela". Vous vous apercevez qu’ils sont très très bons , comme l’est M. Macron, sauf qu’il lui manque quelque chose : l’avis des petites gens, de ceux qui n’ont jamais la parole. Hier, j’avais le sentiment de voir quelqu’un qui jouait au professeur, qui donnait des leçons d’économie. Au niveau de ma ville, je vois bien le malheur et la détresse des gens, que je n’ai jamais entendus dans sa voix", a-t-il déploré.

"Je ne suis pas le militant obstiné de base qui vous dira que Marine Le Pen est la meilleure du monde, etc. Je pense que sur les grandes questions régaliennes (politique étrangère, lutte contre le terrorisme, problèmes de sécurité…), elle a néanmoins fait des propositions importantes et a fait entendre quelque chose qui touche les gens", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio