single.php

Richard Ferrand répond aux révélations du Canard Enchaîné

Par Benjamin Rieth avec AFP

Le ministre de la Cohésion des Territoires a qualifié avec ironie de "cadeau de bienvenue" les révélations du Canard Enchaîné sur la location de locaux appartenant à sa compagne alors qu’il était directeur des Mutuelles de Bretagne.

Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche, annonce la liste des candidats investis pour les législatives

Face aux révélations du journal satirique Le Canard Enchaîné, Richard Ferrand a choisi l’ironie pour répondre mercredi sur BMFTV. "C'est une sorte de cadeau de bienvenue pour ma nomination au gouvernement, où on essaie de faire d'un acte de gestion banal une pseudo-affaire", a déclaré le ministre de la Cohésion des Territoires. Un peu plus tôt, dans un communiqué, le ministère avait déploré "des dénonciations calomnieuses qui poursuivent Monsieur Ferrand depuis de longues années, sans qu'il n'ait rien à se reprocher: il est au contraire unanimement reconnu qu'il a su redresser les Mutuelles de Bretagne, sauver 120 emplois et en créer plus de 200".

Une affaire "extrêmement simple" pour Richard Ferrand

Dans son édition parue mercredi, le Canard Enchaîné a révélé qu’en 2011, les Mutuelles de Bretagne, dont l’actuel ministre était alors le directeur, ont choisi de louer des locaux appartenant à l’épouse de Richard Ferrand. L'hebdomadaire ajoute que cette dernière a alors monté très rapidement une SCI et que la promesse de location lui a permis d'obtenir un prêt bancaire équivalent à la totalité du prix des locaux, par ailleurs "en mauvais état". Outre une rénovation complète des locaux par la mutuelle pour 184 000 euros, toujours selon le Canard Enchaîné, la valeur des parts de la SCI "a été multipliée par 3 000" six ans plus tard

Néanmoins, pour Richard Ferrand, il s’agit d’une affaire "extrêmement simple". "Les Mutuelles de Bretagne cherchaient un local adapté à leurs besoins au meilleur prix, a expliqué le ministre. Parmi trois propositions qui leur avaient été faites, les administratrices et les administrateurs du Conseil d'administration, dont je ne suis pas, ont retenu la meilleure offre, pour les conditions de travail des salariés, pour la proximité avec les transports, qui était celle d'un local détenu par ma compagne", a-t-il détaillé, concluant : "Ceci était connu de tous et par conséquent c'est parce que c'était le mieux placé et le moins cher que cela été choisi".

Richard Ferrand est "un homme d'une probité exceptionnelle" pour Patrick Castaner

Richard Ferrand n’a ensuite pas manqué de rappeler que le local avait fait l'objet depuis d'un "renouvellement de bail, donc ça veut dire que les gens se satisfont de l'endroit où est situé ce local"

Pour le moment, le ministre conserve la confiance du président Emmanuel Macron et du Premier ministre Édouard Philippe, a assuré le porte-parole du gouvernement Patrick Castaner sur Europe 1. "Ca tombe mal parce que ça crée la suspicion dans un contexte de suspicion, je ne veux pas être langue de bois sur le sujet", a-t-il déclaré avant de poursuivre : "Ça meurtrit évidemment Richard qui est un homme d'une probité exceptionnelle (...), mais une chose est sûre, il n'y a rien d'illégal, il n'y a rien qui ne serait pas moral". "On est sur quelque chose qui est parfaitement légal, qui est connu, qui est transparent et d'ailleurs le président de la mutuelle a fait un courrier récent pour confirmer à la fois que c'était l'offre la plus intéressante et que Richard Ferrand avait contribué à redresser spectaculairement et à préserver l'emploi dans cette mutuelle", a précisé Patrick Castaner. 

L'info en continu
13H
12H
11H
09H
08H
21H
20H
19H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/