single.php

Qui sont les 21 élus LR et UDI qui appellent à "répondre à la main tendue" par Macron ?

Par Benjamin Jeanjean

Quelques minutes après l’officialisation de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon, une vingtaine d’élus Les Républicains et UDI ont publié un communiqué appelant la droite et le centre à répondre à la "main tendue" par Emmanuel Macron.

La droite avance en ordre dispersé avant les législatives (@Jean-Sébastien Evrard)

En désignant Emmanuel Macron comme président de la République, les Français se doutaient bien que le clivage politique gauche-droite allait sûrement être sérieusement bousculé lors du prochain quinquennat. Et les premiers effets se font déjà sentir à droite, quelque peu prise de court par la nomination d’Édouard Philippe, maire (LR) du Havre, au poste de Premier ministre. Mais alors que de nombreux dirigeants des Républicains espèrent bien remporter les législatives pour forcer Emmanuel Macron à une cohabitation, d’autres en revanche n’ont pas forcément le même point de vue.

Ainsi, une vingtaine d’élus LR et UDI ont publié un communiqué de presse commun ce lundi pour réagir à "l’acte politique de portée considérable" que constitue cette nomination. "La droite et le centre doivent prendre la mesure de la transformation politique qui s’opère sous ses yeux. Plutôt que les anathèmes, les caricatures, les exclusions, nous demandons solennellement à notre famille politique d’être à la hauteur de la situation de notre pays et de l’attente des Français (…). Nos familles politiques de la droite et du centre doivent répondre à la main tendue par le président de la République", indique ce communiqué signé, notamment, par des figures telles que Christian Estrosi, Gérald Darmanin, Benoist Apparu et Thierry Solère.

Les signataires :

Gérald Darmanin (maire LR de Tourcoing), Sébastien Lecornu (président LR du Conseil départemental de l’Eure), Thierry Solère (député LR des Hauts-de-Seine), Arnaud Robinet (député-maire LR de Reims), Christophe Béchu (sénateur-maire LR d’Angers), Franck Riester (député-maire LR de Coulommiers), Frédéric Leturque (maire UDI d’Arras), Fabienne Keller (sénatrice LR du Bas-Rhin), Laurent Degallaix (député-maire UDI de Valenciennes), Marie-Agnès Poussier (maire de Fécamp), Pascal Costes (président du Conseil départemental de Corrèze), Dominique Bussereau (président LR du Conseil départemental de Charente-Maritime), Alain Lambert (vice-président du Conseil départemental de l’Orne), Tokia Saïfi (députée européenne), Nicole Duranton (sénateur LR de l’Eure), Christian Estrosi (maire LR de Nice), Benoist Apparu (député-maire LR de Châlons-en-Champagne), Delphine Bürkli (maire LR du 9e arrondissement de Paris), Jean-Luc Moudenc (maire LR de Toulouse), Stéphane Beaudet (vice-président de la région Île-de-France), Philippe Rapeneau (président de la communauté urbaine d’Arras).

Note : Nathalie Kosciusko-Morizet, cheffe de l'opposition LR à la mairie de Paris, a indiqué vers 17h ce lundi à l'AFP soutenir elle aussi cette initiative. "J'appelle les élus de la droite et du centre à adopter cette démarche constructive", a-t-elle indiqué.

L'info en continu
08H
07H
04H
03H
01H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/