single.php

Quand François Hollande lâche quelques indices sur son avenir

Par Benjamin Jeanjean

En marge d’une cérémonie commémorant l’abolition de l’esclavage, François Hollande s’est brièvement exprimé sur son avenir personnel.

François Hollande

Plus que quelques jours et François Hollande quittera l’Élysée, après cinq ans de mandat de président de la République. Alors que la passation de pouvoir aura lieu dimanche entre lui et Emmanuel Macron, le chef de l’État se soumet actuellement à ses dernières obligations officielles. Après un hommage devant la tombe du soldat inconnu le 8 mai dernier, il retrouvait ainsi son successeur ce mercredi dans le cadre d’une cérémonie commémorant l’abolition de l’esclavage. En marge de ce rendez-vous, François Hollande a également confié au micro de Public Sénat que la fin de son mandat ne signifiait pas pour autant une disparition totale des radars. On savait déjà qu'il devait prendre la tête de la fondation La France s'engage en septembre prochain, mais il n'a pas écarté l'idée de rester dans la vie politique. 

"On me reverra"

"Oui, oui, on me reverra. Pas forcément à toutes les cérémonies mais celle-là me tient particulièrement à cœur puisque j’ai voulu la présider dès mon entrée en fonction. (…) J’en ai terminé avec les cérémonies en tant que président de la République, mais la politique, c’est celle que tout citoyen, qu’elle qu’ait été sa place, son rôle, sa position, doit avoir à l’esprit. La politique, c’est la vie de la France et les choix essentiels pour le pays. Nul ne peut se mettre à l’écart, et il y a toujours une utilité. Il faut se poser cette même question qui revient sans cesse : comment puis-je être utile à mon pays ? C'est à cette question que je vais répondre maintenant, en réfléchissant, en travaillant, en produisant et en intervenant quand ça me paraîtra utile", a-t-il confié.

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/