Julien Odoul - Rassemblement National : "L’alternance est à portée de main"

Retrouvez tous les invités politiques de la matinale de Sud Radio au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle du 10 avril 2022 qui voit s'affronter pour le second tour Emmanuel Macron et Marine Le Pen, comme en 2017.

Le Pen
Julien Odoul, porte-parole du Rassemblement National, le parti de Marine Le Pen.

Deuxième au premier tour, Marine Le Pen repart à l’assaut du second tour. Peut-elle gagner malgré l'appel de quasi tous les candidats à faire barrage ?

"Marine Le Pen peut battre Emmanuel Macron"

Comment qualifier le score et le résultat de Marine Le Pen pour ce premier tour de l’élection présidentielle ? "C’est extrêmement encourageant, estime Julien Odoul, porte-parole du Rassemblement National, puisque Marine Le Pen peut battre Emmanuel Macron le 24 avril. Le peuple a voté hier massivement. Nous appelons au rassemblement de tous les Français."

Qu’exprime ce vote pour Marine Le Pen, voire Jean-Luc Mélenchon ? "C’est un vote de protection, contre la retraite à 65 ans, la casse sociale, le mépris. C’est un vote qui aspire à une autre vision de la société." Ne serait-ce pas plutôt des arguments de gauche ? "Le clivage droite/gauche n’existe plus, cela a été confirmé hier. C’était amorcé en 2017. Le vrai clivage est entre ceux qui croient en la France, l’indépendance, la souveraineté, ceux qui n’y croient plus, qui pensent comme Emmanuel Macron que la France n’est qu’une zone de libre échange diluée dans la mondialisation."

 

"Le seul président qui ait insulté son propre peuple"

Salue-t-il Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan qui appellent à voter Rassemblement National ? "Nous saluons tous les patriotes sincères qui font le choix de la nation. Il y a un choix de société, de civilisation le 24 avril. Tous les Français quel que soit leur vote du premier tour se posent la question. On connaît le bilan d’Emmanuel Macron, il a été extrêmement odieux avec les Français. Il a été le seul président qui ait insulté son propre peuple, sur les non-vaccinés, les Gilets Jaunes. Cela a été la fracturation, la division."

"Nous connaissons son bilan en matière de dette, de sécurité, de chômage, rappelle Julien Odoul, porte-parole du Rassemblement National. Les chiffres de Pôle Emploi sont très clairs, il y a un mensonge avancé par la macronie. Il n’a pas fait reculer le chômage. Il a fait progresser les inégalités et la précarité. Marine Le Pen appelle tous ceux qui veulent que la page Macron se tourne à se rassembler autour de sa candidature pour gagner. L’alternance est à portée de main, il n’y a pas de fatalité, cela peut changer avec un vote massif pour Marine Le Pen le 24 avril."