Agnès Pannier-Runacher : "Certains ont voté contre Marine Le Pen"

Pour Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, Emmanuel Macron va devoir envoyer des signaux à tous les Français.

Agnès Pannier-Runacher Ministre déléguée chargée de l’Industrie
Agnès Pannier-Runacher revient sur la réélection d'Emmanuel Macron.

Une abstention quasi-record, près de 14 millions de votants pour Marine Le Pen. Quel gouvernement, quelle politique pour Emmanuel Macron ?

"Une partie de notre électorat est sur un vote d’adhésion"

Comment analyser cette victoire ? "Il faut entendre ces colères qui nous remontent de gens qui attendent des solutions, estime Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée, chargée de l’Industrie. Je ne crois pas complètement à un vote d’adhésion pour le programme de Marine Le Pen, que 40% de la France soit d’extrême-droite."

Il ne s'agit pas non plus d'un vote d’adhésion pour Emmanuel Macron. "Je pense qu’une partie de notre électorat est sur un vote d’adhésion. On a vu ce que l’on a vu au premier tour, puisque Emmanuel Macron a fait un million de voix de plus. Mais certains l’ont dit : ils ont voté pour écarter Marine Le Pen. À nous de montrer qu’aujourd’hui, c’est le président de tous les Français. Qu'il est dans des propositions concrètes pour faire en sorte que les Français vivent mieux."

 

 

Emmanuel Macron : "Un gouvernement apaisé"

"Quand le Président annonce qu’il va réindexer les retraites au 1er juillet, il apporte une réponse rapide à un sujet qui concerne des millions de Français, insiste Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée, chargée de l’industrie. Les grandes réformes, c’est très bien, mais il faut qu’elles changent le quotidien des Français."

Justement, quel message envoyer aux Français ? "Un message sur le pouvoir d’achat, dans un moment où l’inflation redémarre. On n'a pas connu cela depuis 20 ou 30 ans. Il va falloir collectivement rapprendre à fonctionner avec des augmentations de salaire et des prestations sociales." Nouveau gouvernement, nouvelle équipe ? "Le Président veut rassembler les Français, un gouvernement apaisé, et il enverra des signaux en ce sens."

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"