"Marion Maréchal va rejoindre Éric Zemmour en mars !" estime Gilbert Collard

Marion Maréchal va-t-elle rejoindre la campagne d'Éric Zemmour ? Pour Gilbert Collard, député européen, président d'honneur et porte-parole de Reconquête!, "elle va arriver en mars !" Il était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Marion Maréchal
Gilbert Collard, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 7 février, dans "le petit déjeuner politique".

Ralliement de Marion Maréchal à Éric Zemmour, campagne des présidentielles : Gilbert Collard a répondu aux questions de Patrick Roger.

Gilbert Collard : "Marion Maréchal va rejoindre Éric Zemmour en mars !"

Lors des meetings de Marine Le Pen et Éric Zemmour samedi 5 février, il n'y a pas eu d'invectives l'un contre l'autre. La hache de guerre est-elle enterrée ? "Je ne sais pas s'il y a une hache !, souligne Gilbert Collard qui assure "qu'au deuxième tour, Éric Zemmour aura besoin des voix du RN". "Je crois que cette force, cette vertu qui le porte l'amènera au second tour. Il est le seul à pouvoir évaporer Macron". Dans un sondage paru le 6 février, Éric Zemmour se retrouve à nouveau à égalité avec Marine Le Pen à 14%. "Les sondages, bons ou mauvais, je m'en moque !, affirme le député européen. C'est de la vitamine C ! Quand il est bon on a son comprimé". Il prend à nouveau l'exemple de Trump.

Pour Gilbert Collard, "c'est une évidence : parmi les électeurs du RN, beaucoup nous rejoindront ! Il y aura de nouveaux ralliements parmi les personnalités, annonce-t-il. Peut-être Nicolas Bay. Leur hésitation est une affaire de temporalité, estime-t-il. Ils attendent l'ouverture". Marion Maréchal serait-elle le déclencheur ? "Je ne trahis aucun secret, c'est une opinion personnelle, insiste le député européen, mais je pense, je crois qu'elle va arriver ! C'est mon opinion, elle ne me l'a pas dit mais je sens qu'il y a une envie de venir. Si ce que je ressens est vrai, elle rejoindrait en mars".

"Je n'ai pas envie de taper sur Marine Le Pen qui se suffit à elle-même parfois"

"La France est triste !", affirme Gilbert Collard". Chez Reconquête!, "ça bouge, ça vibre ! Il y a une vie dans ce mouvement et une joie intellectuelle". Éric Zemmour suscite un certain engouement "parce qu'il y croit, il est authentique", analyse le député européen. "Entre un produit authentique et un produit qui ne l'est pas, c'est le goût qui fait la différence. Et c'est une authenticité qui me touche". Pourquoi Gilbert Collard l'a-t-il rejoint ? "Outre le fait que je le connais depuis 20-35 ans, j'ai pu découvrir son humanité réelle qui ne transparaît pas toujours parce qu'il dit les choses de manière franche. La franchise peut parfois être brutale".

Interrogé sur la sincérité de Marine Le Pen, Gilbert Collard réaffirme avoir "décrété l'asepsie verbale". "Je n'ai pas envie de taper sur Marine qui se suffit à elle même parfois. Quand elle traite les membres de Reconquête! de nazis, elle ne se fait pas du bien. Ça la desserre aussi forcément". Il ajoute : "Zemmour écrit lui-même ses discours. Sa plume, c'est toute son énergie, il y met de ses mots, de l'authenticité. Comme Marine Le Pen, Madame Pécresse récite une leçon qu'on lui a enseignée. Je n'ai pas le droit de juger de la sincérité des uns et des autres, mais il y a de la répétitivité, de la leçon apprise. Ça sent l'école politique, dénonce-t-il, ça manque de fabrication".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"