Marc Fesneau : "Un compromis, ce n'est pas la compromission"

Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 6 janvier sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Marc Fesneau, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 6 janvier à 7h40.

Marc Fesneau : "si dans ce pays, quand on veut réformer, on pouvait sortir de la logique stricte du bras de fer"

Les grèves se poursuivent, la semaine qui s'annonce sera cruciale pour le gouvernement. "Avant la trêve de Noël, un certain nombre de propositions ont été mises sur la table par le gouvernement, explique Marc Fesneau au micro de Patrick Roger. J'entends un certain nombre de syndicats qui font des propositions. Selon lui, l'idée c'est de se remettre autour de la table, d'avancer et de trouver une solution de compromis. Dès lors que nous trouverions à côté de nous un certain nombre de responsables syndicaux qui cherchent à trouver la voie du compromis dans le système proposé par le président de la République, j'ai bon espoir que nous puissions trouver un compromis. J'entends aussi des syndicats qui sont sur des positions radicales, précise-t-il, ne voulant pas de cette réforme du tout, on ne sait pas d'ailleurs de quelle réforme ils veulent... Si dans ce pays, quand on veut réformer, on pouvait sortir de la logique stricte du bras de fer, du tout ou rien. Dire : il faut retirer la réforme, point à la ligne, ça ne me parait pas être la voie du dialogue", estime Marc Fesneau.

 

Laurent Berger demande toujours le retrait de l'âge pivot, qui est pour lui une mesure injuste et inutile. "Laurent Berger disait, il y a deux ou trois mois, que la question du financement est une question qui n'existe pas, une question seconde, rappelle Marc Fesneau. Aujourd'hui, que Laurent Berger et d'autres centrales syndicales disent qu'il y a un sujet de financement nécessitant de se remettre autour de la table pour en parler, c'est plutôt une bonne nouvelle".

 

"On avance toujours dans le dialogue et le compromis, mais le compromis, ça n'est pas une compromission"

Sur la question de l'âge pivot, pour Marc Fesneau, "c'est la solution qu'a proposée le gouvernement pour trouver l'équilibre du système et du régime de retraites. Le Premier ministre a dit que si d'autres solutions sont trouvées par les partenaires sociaux, on les examinera et si elles sont satisfaisantes, on les prendra. L'âge pivot n'est qu'un outil au service de l'équilibre du système de retraites. La question du financement, on ne peut pas la balayer et la mettre sous le tapis".

Marc Fesneau le répète, "le gouvernement est dans un processus de dialogue et de négociations avec les partenaires sociaux, encore faut-il qu'on ait avec nous des partenaires sociaux qui veuillent se mettre autour de la table et trouver des solutions. On avance toujours dans le dialogue et le compromis, mais le compromis, ça n'est pas une compromission", précise-t-il.

Selon lui, "les Franciliens sont très directement impactés par les grèves. Je ne perçois pas en province, explique-t-il en insistant sur la nécessité de rester prudent sur le sujet, la volonté de mettre à bas l'idée de la réforme telle qu'elle a été proposée". Il réaffirme que la réforme ira jusqu'au bout.


Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !