Luc Ferry : "On a autorisé le dumping social et le dumping fiscal, donc la désunion européenne"

Luc Ferry, auteur, avec Nicolas Bouzou, de "Sagesse et folie du monde qui vient" (XO éditions), était l’invité d’André Bercoff lundi 1er avril 2019, sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Thumbnail

"Nous sommes dans une mauvaise passe en Europe"

Luc Ferry, co-auteur avec Nicolas Bouzou de "Sagesse et folie du monde qui vient" (XO éditions), estime qu'il existe de réels progrès dans la société actuelle, citant notamment toutes les avancées médicales, mais aussi les droits des femmes. Le philosophe de s'expliquer :  "Il n'y a pas d'homme libre sans femme libre. Mais le rappel à l'histoire n'est pas là pour dire aux gens que tout va bien. C'est fait pour dire que l'on est dans une mauvaise passe, notamment en ce qui concerne l'Europe, parce qu'il y a deux géants qui sont en train de nous dominer de la tête et des épaules, les GAFAMI américains (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, IBM) et les équivalents chinois. Ils sont aujourd'hui plus puissants que les États et parfois plus riches".

Face à cette situation, l'ancien ministre évoque ses solutions pour l'Europe : "Je plaide pour une Europe à 10 ou 12. L'élargissement a été une catastrophe, le traité de Maastricht a été une deuxième catastrophe. On a autorisé le dumping social et le dumping fiscal donc la désunion européenne". Il réclame ainsi une harmonisation fiscale à tous les pays de l'Union. Sinon, il prévient que "l'Europe va être colonisée par les États-Unis et la Chine". Au final, il estime que le plus grand danger de l'Europe, c'est qu'elle devienne un sous-traitant de ces deux puissances : "Il faut arrêter la désunion". Et de conclure : "Il faut un État pour représenter l'intérêt général, mais il faut une société libérale pour produire les richesses".

"Quelle dette allons-nous laisser à nos enfants ?"

Pourquoi personne n'a réussi à faire que l'Europe fasse rêver ? Et de poursuivre : "Notre responsabilité à nous, adultes, c'est la responsabilité du monde qui vient, c'est-à-dire le monde de ceux que nous aimons le plus, nos enfants, l'humanité qui vient". Luc Ferry interroge alors : "Quelle dette allons-nous laisser à nos enfants ?" Il évoque aussi la question de l'islamisation de la société : "Est-ce qu'on va laisser une société multiculturelle à nos enfants ?" Et enfin, quelle sera la protection sociale à l'avenir ? Pour lui, la seule vraie question concernant l'Europe est celle-ci : "Le sujet est la place de l'Europe dans la Révolution industrielle".

Puis, Luc Ferry aborde aussi l'information avec le développement d'Internet. Il déplore : "Avec les réseaux sociaux : n’importe qui peut devenir une source d’information". Et de conclure : "Les métiers qui allient la tête, le cœur et la main sont ceux qui résisteront le mieux à l’Intelligence Artificielle".

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !