Le maire de Cahors "espère des réponses" du Premier ministre, Édouard Philippe

La cathédrale de Cahors ©ERIC CABANIS - AFP

Jean-Marc Vayssouze-Faure, maire PS de Cahors, était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

Édouard Philippe et treize de ses ministres seront en déplacement à Cahors, en cette fin de semaine, à l'occasion de la conférence des territoires. Le maire de la commune, Jean-Marc Vayssouze-Faure, était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

"On est une ville moyenne et les villes moyennes connaissent des difficultés particulières, avec parfois des déshérences de leurs centres-villes, a-t-il expliqué. Elles n'ont pas la chance de bénéficier de la même dynamique que les métropoles et pourtant, elles sont essentielles à l'équilibre du territoire."

Sur fond de gronde avec les élus locaux, l'Association des maires de France ayant d'ailleurs décidé de boycotter le rendez-vous, le maire PS de Cahors assure que la commune réservera un "accueil républicain" à l'équipe gouvernementale, mais n'en attend pas moins des éclaircissements sur leurs intentions : "Le Premier ministre a annoncé qu’il venait pour trois jours et je pense qu’il va être particulièrement sollicité. J’espère qu’il aura l’occasion de s’imprégner de nos difficultés et qu’il pourra nous apporter quelques réponses."

"Il faut des dispositifs efficaces qui nous permettent de participer à ces politiques de reconquête de ces centres-villes, a précisé Jean-Marc Vayssouze-Faure. Il y a ensuite des problèmes plus larges, comme la question des services publics. Il sera attendu sur les écoles, les transports, le haut débit. Il y a une actualité avec les contrats aidés et des collectivités et des associations qui s’interrogent, au-delà de leur financement propre, avec la suppression de la taxe d’habitation et la possibilité des petites communes de fonctionner demain."

Écoutez l'interview de Jean-Marc Vayssouze-Faure, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Cahors
- Jeudi 14 décembre 2017 à 13:34
La faible attractivité de la ville de Cahors s'explique par sa fiscalité accablante. Le Maire de Cahors doit se remettre en question... Habitants comme entreprises préfèrent s'installer en périphérie de Cahors, pourquoi d'après lui ?
Vive le retour de la droite dans cette commune si mal gérée...

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio