Emmanuelle Wargon : "La rénovation énergétique ne va pas assez vite"

Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, était l’invitée politique du Grand matin Sud radio, mercredi 19 juin sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Thumbnail

Pour la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, au micro de Patrick Roger, il faut plus d'écologie dans les programmes scolaires.

Plus d'écologie dans les programmes

L’écologie et l'environnement ne sont pas vraiment enseignés aujourd'hui de l'école primaire au lycée. Milite-t-elle pour cela à l'avenir ? "Absolument, confirme Emmanuelle Wargon. Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, est vraiment mobilisé pour qu'il y ait plus d'écologie dans les programmes et pour qu'il y ait plus d'écologie dans les établissements. L'idée, c'est d'avoir un projet d'établissement - dans chaque école, primaire, collège, lycée - tourné vers l'écologie, choisi avec les élèves, en ayant des 'éco-délégués' partout. Cela peut être du recyclage, de la lutte contre le gaspillage à la cantine, de l'électricité renouvelable… L'idée, c'est que ce soit concret."

Quid des programmes qui ne prennent pas cela en compte, notamment en Première et en Terminale ? "Le ministre a saisi le Conseil National des Programmes, afin de regarder comment mettre plus d’écologie et comment." Que pense-t-elle par ailleurs du « science bashing » qui monte ? "D’abord, c’est la science qui nous a aidés à prendre conscience, avec le Giec, de l’existence d’un réchauffement climatique. On a toujours tendance à être excessif. En agriculture, les progrès de la science ont permis de nourrir la planète ces cinquante dernières années, d’accompagner l’augmentation du nombre d’habitants ; il  faut continuer de la faire évoluer, inventer une nouvelle agriculture, qui conserve aussi mieux les sols."

Rénovation énergétique : il faut accélérer

Où en est la rénovation énergétique des bâtiments ? "On souhaite passer à la vitesse supérieure, précise la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. C’est une demande du Premier Ministre. Nous allons modifier la manière dont on apporte les aides aux ménages ; nous allons les retravailler avec les copropriétés."

Au final, "les factures vont baisser et cela va donner de la valeur au bien qui est rénové. Nous avons tous les outils, cela ne va juste pas assez vite. Donc, il faut que l'on trouve les leviers qui permettent d'aller plus vite." Pascal Canfin proposait d’interdire à l’horizon 2025 la location des passoires énergétiques. Pour Emmanuelle Wargon, "il faut le faire dans le bon sens. Les incitations ne sont pas encore assez fortes. il faut aussi donner un signal très clair aux propriétaires qui louent des passoires thermiques, des logements qui comptent des centaines d’euros par mois en charges de chauffage." Selon  la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, "il faut trouver le bon équilibre entre incitation et contrainte."

 

 

Cliquez ici pour écouter “L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !