"Emmanuel Macron n'a jamais menti aux Français", assure Aurore Bergé

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines et présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale, était l'invitée du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Emmanuel Macron
Aurore Bergé, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 12 avril, dans "le petit déjeuner politique".

Duel Emmanuel Macron - Marine Le Pen, bataille des retraites, stratégie Macron pour séduire les Mélenchonistes : Aurore Bergé a répondu aux questions de Patrick Roger.

Aurore Bergé : "Emmanuel Macron n'a jamais menti aux Français, il ne les a pas arnaqués sur son projet"

Le chef de l'État a expliqué vouloir rassembler. "Il est allé à Denain, il a fait le choix d'aller dans une ville qui n'a pas voté pour lui, souligne Aurore Bergé. D'aller au contact des Français qui ne sont pas aujourd'hui convaincus pas notre candidature et notre projet. C'est ça vouloir rassembler, estime-t-elle. Il y a parfois de la friction, du débat". Certains reprochent à Emmanuel Macron son manque d'empathie. "On ne peut pas changer qui on est, mais il est emphatique, il est sincère dans ce qu'il dit aux Français, assure la députée. On peut voir qu'Emmanuel Macron n'a jamais menti aux Français, il ne les a pas arnaqués sur son projet. Il n'y a pas eu de mensonge, insiste-t-elle.

"Quand il a dit : 'voilà les réformes que je vais mener' et qu'il les a menées, c'est ce qu'il s'est passé", affirme la députée. "La réforme du droit du travail, de la SNCF sur les régimes spéciaux, la transparence de la vie politique, la fin de l'exploitation des hydrocarbures dans le pays, la fin de la taxe d'habitation : on l'a fait !" Pour financer les réformes, Emmanuel Macron affirme s'appuyer sur une croissance forte. "Elle est forte, confirme Aurore Bergé. On a assumé pendant la crise de ne pas lâcher les Français, le quoi qu'il en coûte. On a un taux de chômage au plus bas, on a recréé de l'emploi et réussi à faire en sorte que les plus éloignés de l'emploi retrouvent une activité professionnelle".

 

"Marine Le Pen est dans une arnaque sur le système de retraites"

Emmanuel Macron a annoncé revoir éventuellement la réforme des retraites. Est-ce un petit coup de barre à gauche ? "Le président de la République doit continuer de convaincre et rassembler les Français, affirme Aurore Bergé. La détermination est intacte de transformer le système des retraites pour sauver notre modèle de protection sociale. Et donc notre modèle par répartition. Pour permettre aussi d'avoir cette retraite minimale à 1.100 euros pour tous les Français. Ce que le président de la République a dit hier : 's'il faut revoir la temporalité qui permette d'arriver à 64 et 65 ans, cette négociation doit s'ouvrir dans le dialogue'".

"Sur les régimes spéciaux de retraite SNCF, on a commencé et on a réussi ,rappelle la députée LREM. Ça montre que quand on est déterminés on peut aller au bout d'une réforme, même si elle est difficile. Je préfère qu'on conduise cette réforme à son terme quitte à revoir son rythme". Pour elle, "Marine Le Pen est dans une arnaque sur le système de retraites. Elle propose non seulement 62 ans mais pour un certain nombre de Français ce sera même 60 ans. Elle sait qu'elle ne pourra pas le financer, estime Aurore Bergé. Soit demain ce sera un impôt déguisé, soit elle baissera les pensions de retraite pour le financer. Elle n'a pas dit comment elle le finançait".

 

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"