Édouard Philippe annonce une réduction de "la pression fiscale" à hauteur de 11 milliards d'euros

Édouard Philippe annonce une réduction de "la pression fiscale" à hauteur de 11 milliards d'euros
Le Premier ministre Édouard Philippe © Capture d'écran Twitter

Édouard Philippe a annoncé qu'une réduction de la "la pression fiscale", à hauteur de 11 milliards d'euros, allait être mise en place dès l'an prochain.

La politique fiscale et la stratégie budgétaire du nouveau gouvernement se précisent. Au lendemain des annonces concrètes faites par le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, c'est au tour du Premier ministre d'apporter des précisions quant à l'orientation choisie.

La "pression fiscale" réduite de 11 milliards d'euros

Dans une interview publiée sur le site internet des Échos, Édouard Philippe a en effet annoncé des baisses d'impôts significatives qui interviendront dès l'année prochaine afin de provoquer ce qu'il appelle "un souffle fiscal", destiné à redonner de l'allant à l'économie française. Le chef du gouvernement entend ainsi accélérer le rythme des baisses d'impôts, annoncées à maintes et maintes reprises depuis l'accession au pouvoir d'Emmanuel Macron. "La pression fiscale sera réduite de près de 0,6 points de PIB" dès 2018, a-t-il déclaré, "soit un montant proche de 11 milliards d'euros", selon lui.

Conscient qu'il s'agit d'un "effort considérable" représentant "plus de la moitié" des baisses d'impôts promises par le gouvernement, le pensionnaire de Matignon affirme vouloir "provoquer un effet de souffle fiscal en faveur de l'investissement, de l'emploi et de la croissance".

Alors qu'il avait d'abord annoncé le report de plusieurs mesures fiscales lors de son discours de politique générale du 4 juillet, Édouard Philippe semble donc prêt à passer à la vitesse supérieure afin d'accélérer les réductions d'impôts.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio