Donald Trump est véritable un danger estime Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde
AFP

Jean-Christophe Lagarde, député de Seine Saint Denis et Président de l’UDI est l’invité de Patric Roger dans le Grand Matin sur Sud Radio. Le journaliste évoque le texte publié par le « New York Times » dans lequel un haut responsable de l’administration explique qu’il s’efforce de lutter contre les pires penchants du président américain.

Après le livre de Bob Woodward ridiculisant Donald Trump, c’est aujourd’hui un membre de l’administration Trump qui confirme que le Président Trump est « dangereux », qu’il est « lâche » et que fasse à ces pires penchants il y a de la résistance à l’intérieur. Comment jugez-vous Donald Trump ? demande Patrick Roger à Jean-Claude Lagarde: « Je pense d’abord que ce que vous évoquez est l’événement mondial le plus important qui finalement passe inaperçu. Dans une campagne populiste comme on en connaît dans certains pays comme la grand Bretagne, en Hongrie et la France récemment lors de l’élection présidentielle , un type qui est manifestement incapable d’être président je parle de Donald Trump qui a été élu. Depuis, sa présidence est absolument erratique quand on la regarde de l’intérieur. Et maintenant on s’aperçoit qu’il y a des gens compétents chez les Républicains Américains qui à l’intérieur comprennent que leur président des Etats-Unis n’est pas apte à la fonction. Et c’est absolument essentiel, car La sécurité du monde est en cause mais on devrait en tirer une autre leçon. Chaque élections américaines, nous tous les Français, les Européens, regardons les élections américains à la télévision pour savoir ce que les électeurs du Texas, de l’Arkansas ont choisi pour eux mais en réalité aussi pour nous. Car nous dépendons pour partie de ce que font les Etats-Unis.

Vous pensez que La France, L’Europe est trop dépendante des Etats-Unis interroge Patrick Roger. Jean-Christophe Lagarde s’explique : « Et puisque nous avons rassemblé 500 millions de citoyens au sein de l’Europe, le projet européen devrait être de faire en sorte que nous soyons moins dépendants des Etats-Unis, moins dépendants d’un type comme Donald Trump pour gérer et défendre nos propres intérêts. Au lieu de cela, j’apprends que l’Europe s’occupe de l’heure d’été. Excusez-moi mais l’Europe n’a pas à occuper de l ‘heure d’été par contre elle devrait faire en sorte que nous ne soyons plus dépendants pour la défense, pour la stratégie commerciale, énergétique, pour les recherches, pour les nouvelles technologies à ce point des Etats-Unis.  Les Etats-Unis sont un pays ami mais ils peuvent « péter les plombs » si j’ose dire.

» Les dirigeants devraient avoir une autre attitude vis-à-vis de Donald Trump ? insiste le journaliste. « Mais bien sûr, Trump dirige les Etats-Unis, Emmanuel Macron doit avoir des relations avec lui, il n’a pas le choix. Moi, je parle de ce que nous citoyens, nous responsables politiques, nous société civile, nous devrions faire pour être plus forts et ne pas dépendre de ce type-là. Je ne veux pas que l’habitant du Texas ou celui de l’Etat de New York décide à ma place de mon avenir. C’est ce qui se passe ! Trump est en train de dire avec qui nous avons le droit de commercialiser. Il est en train de lancer une guerre commerciale qui aura des conséquences sur nos emplois, parce que Trump décide de trop de chose pour nous. Il est temps que l’on reprenne en main nos propres affaires" juge Jean-Christophe Lagarde

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Jeudi 6 septembre 2018 à 15:26
Le danger, c'est Lagarde et son équipe de bras cassés qui nous a mené droit dans le mur depuis de années. Quel homme politique à ce jour qui a un bilan suivant :
--- Taux de chômage à 4 % presque le plein emploi, chez nous le chômage est plus de 9 %
--- Taux de croissance plus de 4,2 % de quoi faire rêver nos politicards
(en France 1.6 en étant gentil).
--- Baisses des impôts substantiels, chez nous je n'ai pas besoin de faire un dessin. (enfer et instabilité fiscal).
Alors quand nos "grands" politiciens auront un bilan comme celui de monsieur Trump ils pourront hurler avec les loups, que sont la quasi totalité des médias marxistes par la pensée.
A contrario silence radio concernant les dirigeants africains qui ont des fortunes chez nous (hôtels particuliers à Paris), dont le peuple est obligé de venir en Europe.
Ras le bol d'entendre des anathèmes contre monsieur Trump, de plus lui a crée de vrais emplois dans le privé avant d'être président. A l'inverse de beaucoup de nos dirigeants qui se sont engraissés avec nos deniers. Oh fait Lagarde combien avez-vous créé d'emploi dans le privé ?
Charles
- Vendredi 7 septembre 2018 à 12:29
Comment vous faites pour ne pas voir que le titre de l'article ne veut strictement rien dire ? Vous vous relisez ? C'est quand même flagrant... Gros niveau journalistique

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio