Berra sur Vallaud-Belkacem : "pas de délit de faciès"

Invité de la rédaction de Sud Radio ce lundi à 8h10, Nora Nerra, ancienne ministre et député européenne, conseillère municipale d'opposition à Lyon, répond aux questions de Christophe Bordet.

Thumbnail

Interrogée sur les attaques dont fait l'objet Najat Vallaud-Belkacem, la nouvelle ministre de l'Education nationale, Nora Berra, ancienne secrétaire d'Etat des gouvernements Fillon II et III, s'est dit "scandalisée qu'on puisse prêter des intentions à un ministre tout cela parce qu'elle est d'origine maghrébine". "Il n'y a pas de délit de faciès" a-t-elle déploré au micro du rédacteur en chef de Sud Radio, Christophe Bordet, tout en rappelant que "les attaques qui visent la ministre et son identité vise aussi tous les Français d'origines diverses".Elle a également réagi au projet d'attentat terroriste présumé de Mehdi Nemmouche lors du défilé du 14 juillet à Paris, information dévoilée le matin même dans les colonnes du journal Libération. En matière de renseignements terroristes, l'ancienne parlementaire européenne préconise de coopérer avec les autres pays européens. "A nous de savoir travailler de concert avec les autres pays européens pour éviter la menace terroriste", a-t-elle insisté après que Libération a révélé le trajet de Mehdi Nemmouche par l'Allemagne avant de rejoindre la Belgique pour "brouiller les pistes".

"Prête et disponible" pour travailler avec Sarkozy

Sur l'opportunité d'un relèvement du niveau du plan Vigipirate suite à l'annonce du projet de Nemmouche de frapper aussi en France, "cela ne servirait à rien, estime-t-elle, sinon à relever le sentiment d'insécurité des Français". Et cela instillerait "un sentiment de terreur dans le pays" selon elle. Quant aux moyens de faire baisser la menace terroriste en France, elle propose de miser sur "la citoyenneté française et d'éduquer nos jeunes afin d'éviter qu'ils ne soient attirer par les sirènes terroristes". La sensibilisation doit commencer "à l'école" affirme-t-elle.Enfin, concernant son avenir politique, l'ex-secretaire d'Etat et député européenne, redevenue simple conseillère municipale depuis le mois de juin appelle de ses voeux le retour de Nicolas Sarkozy. "Il sait que je suis prête et entièrement disponible pour travailler dans l'équipe qui l'entourera" précise-t-elle.Ecouter le podcast de l'interview de Nora Berra du 8 septembre, en cliquant ici.