Aurore Bergé : "Je suis pour une redevance universelle"

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines et porte-parole d'En Marche, était l’invitée politique de Patrick Roger le 2 avril 2019 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Thumbnail

Au lendemain du mini-remaniement gouvernemental, Patrick Roger a demandé à Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines et porte-parole d'En Marche, ce qu’elle en pensait.

Pas déçue par le remaniement

Peut-on vraiment parler d’ouverture en choisissant des gens issus du sérail du chef de l’État ? "Ce sont des gens qui ont travaillé auprès du Premier ministre et du président de la République, Sibeth Ndiaye était auprès du président depuis cinq ans. Ce sont des gens qui étaient au cœur de l’appareil. Sans Emmanuel Macron, tous ces trentenaires dont je fais partie n’auraient jamais été parlementaires", souligne-t-elle.  "Pour entrer au gouvernement, il n’y a pas de profil idéal. Comment être déçue en étant députée et porte-parole du parti à 32 ans ?"

Universaliser la redevance

Que pense-t-elle par ailleurs de l’idée de supprimer la redevance, proposée par Gérald Darmanin ? "Déjà, c’est une bonne idée d’alléger les impôts des Français. Nous avons été élus pour rendre 20 milliards d’euros aux Français." Pour la députée, la redevance étant adossée à la taxe d’habitation, " il faut changer le mécanisme. Soit on trouve un mécanisme fiscal, soit c’est une nouvelle forme de taxe, sur les tablettes, les smartphones, comme en Allemagne. Soit on supprime purement et simplement cet impôt, mais il faut que l’audiovisuel public ait le même niveau de ressources".
Par ailleurs, estime Aurore Bergé, "seuls ceux ayant un poste de télévision contribuent. Est-ce vraiment juste ? On universalise, mais chacun contribue à cet impôt. En tout cas, quelle que soit la décision retenue, cela ne doit pas se faire au détriment de la ressource de l’audiovisuel public. Il faut trouver trois milliards d’euros". Même si "on demande 500 millions d’euros d’économies au service public, ce qui n’est pas un effort négligeable".

 

Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !