single.php

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Des milliers de personnes ne pourront plus payer leur facture"

Jusqu’où montera le prix de l’électricité en France ? Jean-Jacques Bourdin et ses invités en débattent sur Sud Radio le 31 août dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Bourdin énergie
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

“Parlons Vrai chez Bourdin", l'actualité du jour commentée et débattue par Jean-Jacques Bourdin et ses invités. Explosion du prix de l'électricité, coupures éventuelles cet hiver : Martine Blanc de Lanaute, Matthieu Lassagne et Fabien Gay ont répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Parlons Vrai chez Bourdin" - Électricité : "On est sur une hausse de plus de 1.200% !"

Le prix de l'électricité explose. Martine Blanc de Lanaute, habitante de la copropriété et membre du conseil syndical de La Renardière, en Seine-Saint-Denis, en témoigne. La copropriété compte 134 apparts et 500 habitants. Elle risque une augmentation de sa facture d'électricité de 1.200%. "Nous avons un système de chauffage collectif électrique qui demande une puissance, pour fonctionner, de 470 kVA, explique Martine Blanc de Lanaute. Nous sommes sur un transformateur de haute tension, nous ne pouvons donc pas bénéficier du bouclier tarifaire octroyé uniquement pour les consommateurs qui vont jusqu'à 36 kVA".

"La proposition faite par EDF sur notre facture nous a affolés, poursuit Martine Blanc de Lanaute. On passerait de 7 centimes d'euro HT au kilowattheure (kWh) à 92 centimes du kWh. On est sur une hausse de plus de 1.200% ! La facture est insupportable pour les copropriétaires. Nous n'avons pas signé ce contrat, nous cherchons des solutions pour essayer de faire appliquer ce bouclier tarifaire. Cette puissance qui nous empêche de l'obtenir aboutit sur des particuliers, qui sont éligibles en toute légalité à ce bouclier tarifaire. On est victimes d'un effet de bord, il y a un trou dans la raquette ! On est des exceptions, quelques autres copropriétés sont victimes de ce problème".

 

Matthieu Lassagne : "Dans ce prix qu'on observe aujourd'hui, il y a de la spéculation"

Pour Matthieu Lassagne, président de "Ze energy", une start-up qui développe des centrales solaires et des parcs photovoltaïques, il faut revenir sur la loi qui prévoit la fermeture de 14 centrales nucléaires. "Il faut faire un mea culpa collectif, estime-t-il. On nous a fait croire qu'on pourrait fermer 12 centrales nucléaires mais forcément, ça a des conséquences. On n'a pas entendu beaucoup de réactions à cette époque, dénonce-t-il. Les constructions de centrales annoncées seront en service au mieux en 2035. Il est urgent de s'inquiéter !" "EDF est en train de recruter massivement des ingénieurs pour construire les nouvelles centrales mais ça prend du temps de construire un EPR".

"Les prix de l'électricité sur les marchés de gros sur lesquels s'approvisionnent les fournisseurs étaient à 50 euros par kWh il y a un an. Aujourd'hui, ils sont à plus de 1.000 euros par kWh ! Cette hausse s'explique notamment par la moindre disponibilité du parc nucléaire qui vieillit, par des problèmes de pluviométrie, et par les prix du gaz qui ont augmenté. Mais passer de 20 à 1.000 ne se justifie pas ! Dans ce prix qu'on observe aujourd'hui, il y a de la spéculation, affirme-t-il. Ce prix aberrant traduit surtout le fait que les gens ne savent pas ce qui va se passer. Il faut faire comme en Espagne, par exemple, pour rassurer et faire revenir les prix de gros à des niveaux plus justifiés par des coûts plutôt que par des incertitudes".

Fabien Gay : "Des centaines de milliers de personnes ne pourront plus payer leur facture"

Élisabeth Borne n'exclut pas certaines coupures d'électricité par quartiers 2 heures par jour "si toutes les mauvaises hypothèses se conjuguent". Dans l'Oise, un maire communiste menace de ne plus payer ses factures d'électricité. "Je le comprends !, confie Fabien Gay, Sénateur communiste de la Seine-Saint-Denis. Ça risque de se poser pour un certain nombre de collectivités mais aussi pour les particuliers, prévient-il. Beaucoup de gens m'alertent sur une augmentation de 70% de leur contrat".

"On peut se retrouver avec des dizaines et peut-être des centaines de milliers de personnes qui ne peuvent plus payer leur facture", alerte Fabien Gay. Il rappelle que "c'est déjà le cas. 12 millions de Françaises et de Français sont en situation de précarité énergétique, qui déjà coupent leur chauffage ou n'utilisent pas l'électricité toute la journée. Avec l'emballement du marché de l'électricité, cela pourrait faire encore plus de personnes". "Nous avons demandé, nous parlementaires communistes, un débat général sur la question énergétique, avec un vote".

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300.

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

 

L'info en continu
15H
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/