Parlons Vrai chez Bourdin - Carburant : qui pourra bénéficier de l'aide de 100 euros ?

Carburant : une nouvelle aide de 100 euros pour les Français les plus modestes. Yves Carra, Porte-Parole de l'Automobile Club Association, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 7 décembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

carburants aide
Yves Carra, Porte-Parole de l'Automobile Club Association, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin.

La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé mercredi 7 décembre le déploiement d'une indemnité carburant de 100 euros en 2023.

Carburant : Une aide pour "10 millions de travailleurs" qui la demanderont

Invitée de RTL ce mercredi 7 décembre, Élisabeth Borne a annoncé la mise en place d'une "indemnité carburant pour les Français modestes qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler". Un coup de pouce de 100 euros prévu à partir de début 2023. "Ça représente une remise de l'ordre de 10 centimes par litre si vous faites 12.000 kilomètres par an, la moyenne de ce que font les Français en une année", a précisé la Première ministre.

Cette aide concernera "10 millions de travailleurs dès le début de l'an prochain", a-t-elle encore ajouté, assurant qu'à peu près "la moitié des ménages" pourront en bénéficier. Ce seront 100 euros "s'ils le demandent !" tient à souligner Yves Carra. Il faudra en effet vous rendre sur le site des impôts, renseigner votre numéro fiscal et la plaque d'immatriculation du véhicule. Après avoir rempli une déclaration sur l'honneur attestant que vous avez besoin de votre voiture pour aller travailler, les 100 euros seraient versés sur votre compte bancaire. 

 

Yves Carra : "Baissons plutôt les taxes sur les carburants !"

Pour Yves Carra, "100 euros c'est toujours ça, surtout après les fêtes ! Mais en mars-avril ça sera oublié", prévient-il. Il estime que "la solution de fond, ce sont les taxes sur les carburants calculées en début d'année par Bercy. Ces taxes rapportent 40 milliards à l'État. Plutôt que nous prendre 40 milliards et nous en redonner 1, et encore pas à tout le monde, baissons les taxes sur les carburants durablement ! Ces 10, 15 ou 20 milliards économisés ne partiront pas dans les paradis fiscaux, mais ça restera dans l'économie française. C'est un produit de consommation indispensable surtaxé", dénonce-t-il.

Concrètement, qui pourra toucher cette nouvelle aide ? Il n'y a pas de précision sur la limite pour le moment. "Quand on crée une frontière, on crée des injustices quand on est du mauvais côté" alerte Yves Carra. "Élisabeth Borne n'a parlé que des personnes qui travaillent. Mais les chômeurs, les retraités ou les couples divorcés ont besoin aussi de leur voiture. Il y a plein de raisons dans la vie privée d'être un gros rouleur et d'arriver rapidement à 10.000 ou 12.000 kilomètres dans l'année", précise-t-il. Élise s'interroge également sur cette nouvelle aide : "Jusqu'à quand des chèques ? Ce qui serait bien c'est qu'on n'ait pas besoin d'avoir des pansements sur une jambe de bois", affirme l'auditrice.

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”