single.php

Les réactions se multiplient après l’attentat de Manchester

Par Benjamin Rieth

Les messages de solidarité dans le monde sont nombreux après l’attentat de Manchester dans la nuit de lundi à mardi qui a fait 22 morts et 59 blessés à la sortie d’un concert de la star américaine Ariana Grande, selon le dernier bilan.

Thumbnail

Sans surprise, de nombreuses réactions se sont enchaînées depuis l'attentat qui a fait 22 morts et 59 blessés à la sortie d'un concert de la chanteuse Ariana Grande à la Manchester Arena. La popstar s'est exprimé quelques heures après l'explosion sur Twitter. "Brisée. Du fond de mon cœur, je suis tellement désolée. Je n'ai pas les mots", a déclaré Ariana Grande.

La Première ministre Theresa May a dénoncé une "épouvantable attaque terroriste" et exprimé sa sympathie aux victimes et à leurs familles.

"Terrible incident à Manchester. Mes pensées vont vers tous ceux qui sont affectés et vers nos brillants services de secours", a déclaré Jeremy Corbyn, leader du Parti Travailliste.

Actuellement opposés en vue des futures élections législatives au Royaume-Uni, Theresa May et Jeremy Corbyn ont décidé d'un commun accord de suspendre leur campagne électorale. 

"Londres se tient aux côtés de Manchester. Nos pensées pour tous ceux tués et blessés ce soir et pour nos courageux services d'urgence", a affirmé de son côté Sadiq Khan, le maire de Londres.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a lui aussi fait part de sa compassion.

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a, elle, fait part de sa "tristesse" et de son "horreur" dans un communiqué. "L'Allemagne est aux côtés" des Britanniques, a déclaré la chancelière avant d’ajouter : "Cette attaque terroriste présumée ne fera que renforcer notre détermination à travailler avec nos amis britanniques contre ceux qui commettent des actes aussi inhumains".

De son côté, le président russe Vladimir Poutine "a exprimé ses sincères condoléances" à la Première ministre britannique Theresa May et a "fermement condamné ce crime cynique et inhumain". Le chef de l’État russe s’est dit également "prêt à développer la coopération antiterroriste avec (ses) partenaires britanniques au niveau bilatéral tout comme dans le cadre des efforts internationaux".

Actuellement en Cisjordanie pour rencontrer Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, Donald Trump a tenu à affirmer sa "solidarité absolue" avec le Royaume-Uni et à condamner cette attaque perpétrée par des "losers malfaisants"

En France, Emmanuel Macron a fait part de son "effroi" et de sa "consternation" et a indiqué qu'il s'entretiendra rapidement avec Theresa May. Le Premier ministre Édouard Philippe a dénoncé le "terrorisme le plus lâche" après une attaque qui a visé "spécifiquement, et sciemment" de très jeunes gens. "Devant ce crime abominable, je veux dire aux citoyens de Manchester et au peuple britannique ma tristesse, la solidarité du peuple français et son amitié indéfectible", a déclaré le chef du gouvernement dans un communiqué.

Le nouveau ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a lui aussi indiqué toute sa compassion envers le peuple britannique.

La maire de Paris Anne Hidalgo a, elle, exprimé toute sa solidarité avec la ville de Manchester.

Dans la matinée, l’ex-chef de l’État François Hollande a condamné sur Twitter "l'effroyable attentat" de Manchester, commis selon lui par des "lâches" qui "ont visé la jeunesse".

Autre ancien locataire de l'Élysée à s'exprimer sur ce sujet : Nicolas Sarkozy.

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/