single.php

Hillary Clinton dénonce une collusion Trump-Russie pendant la campagne

Par Benjamin Jeanjean

Défaite par Donald Trump lors de l’élection présidentielle, Hillary Clinton n’a toujours pas digéré, semble-t-il, l’ingérence russe dans la campagne. Selon l’ancienne candidate, ces interférences étrangères ne pouvaient qu’être coordonnées avec des Américains.

Thumbnail

Large détentrice du vote populaire, Hillary Clinton n’a pourtant pas été élue présidente des États-Unis. Battue par Donald Trump, la candidate démocrate était pourtant annoncée gagnante, mais sa campagne a été en grande partie plombée par l’affaire des emails envoyés depuis sa boîte de messagerie privée. Selon l’ancienne First Lady, les fuites orchestrées sur Internet n’ont pu qu’être l’objet de manœuvres en coulisses entre des Russes et des Américains.

"Oui, je penche pour Trump"

"Les Russes, à mon avis (...) n'auraient pas su comment transformer ces informations en armes sans l'aide d'Américains", a-t-elle déclaré lors d’une conférence organisée à Rancho Palos Verde en Californie, se référant en particulier à "des gens qui avaient des données de sondages". "Nous obtenons de plus en plus d'informations sur les contacts entre des responsables de la campagne Trump et des proches de Trump avec les Russes avant, pendant et après l'élection. (...) Oui, je penche pour Trump. Il est difficile de ne pas le faire", a-t-elle également déclaré.

Sans surprise, Donald Trump a rapidement réagi à ces nouvelles accusations par le biais de son compte Twitter. "Hillary la crapule rend tout le monde responsable sauf elle et refuse d'admettre qu'elle était une très mauvaise candidate. Elle accuse Facebook et même les Démocrates et le DNC", a-t-il répliqué. L’affaire est visiblement loin d’être terminée.

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/