Après la Pologne, le Venezuela demande aussi à Macron de se mêler de ses affaires

Emmanuel Macron au Mont Valérien, 18 juin 2017 (©Bertrand Guay - AFP)
Emmanuel Macron au Mont Valérien, 18 juin 2017 (©Bertrand Guay - AFP)

Si les premiers pas d’Emmanuel Macron sur le plan international avaient été globalement salués, le président de la République commencent aujourd’hui à s’attirer quelques sérieuses critiques.

L’état de grâce international d’Emmanuel Macron a-t-il déjà pris fin ? Alors que son élection face à Marine Le Pen, son soutien sans faille à l’Accord de Paris sur le climat et sa main tendue à Vladimir Poutine et Donald Trump ont globalement été salués ces derniers mois, les derniers jours du chef de l’État sur la scène internationale ont été quelque peu plus compliqués. Après avoir notamment déclaré que la Pologne se mettait d’elle-même "en marge de l’Union européenne" suite au refus de cette dernière de modifier la directive sur les travailleurs détachés, Emmanuel Macron s’était attiré une volée de bois vert de la part de la Première ministre polonaise Beata Szydlo.

"Peut-être ses déclarations arrogantes sont-elles dues à son manque d'expérience et de pratique politique, ce que j'observe avec compréhension, mais j'attends qu'il rattrape rapidement ces lacunes et qu'il soit à l'avenir plus réservé. Je conseille à M. le président qu'il s'occupe des affaires de son pays, il réussira alors peut être à avoir les mêmes résultats économiques et le même niveau de sécurité de ses citoyens que ceux garantis par la Pologne", avait-elle déclaré.

"Déclarations lamentables", "ingérence"… Le Venezuela se paye Macron

Ce mercredi, c’est le Venezuela qui a fermement réagi à des propos d’Emmanuel Macron. S'exprimant devant les ambassadeurs français réunis à Paris, Emmanuel Macron s'était demandé mardi "comment certains ont pu être aussi complaisants avec le régime qui se met en place au Venezuela". "Une dictature tente de se survivre au prix d'une détresse humanitaire sans précédent, de radicalisations idéologiques inquiétantes, alors même que les ressources de ce pays restent considérables", avait-il lancé.

Sans surprise, le ministère des Affaires étrangères du Venezuela a fait part dans un communiqué de son "ferme rejet des déclarations lamentables" d'Emmanuel Macron, qui "constituent une ingérence claire dans les affaires intérieures" du pays. "Ces déclarations portent atteinte aux institutions vénézuéliennes et semblent provoquées par l'obsession permanente et impériale d'attaquer notre peuple, en ignorant les principes les plus élémentaires du droit international", ajoute le ministère, qui attribue les propos du président français à "une profonde méconnaissance de la réalité" de ce pays.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

hochon
- Mercredi 30 août 2017 à 22:12
Nous sommes sur une bonne vitesse de croisière quant aux leçons d'économie politique données par notre"Deus ex machina" !!c'est de très bonne augure pour les paris sur une fin anticipée de quinquennat !!!
Bizet
- Jeudi 31 août 2017 à 07:44
Oui en effet il s'occupe de choses qui ne le concerne pas
Slim Bahroun
- Jeudi 31 août 2017 à 09:00
Dictature... resources (énergétiques) considérables ! Je ne sais pas, mais ça me rappele vaguement un peu... l'Irak...
Emmanuel
- Jeudi 31 août 2017 à 09:44
Pour l'instant, notre président se préoccupe plus des immigrés, des clandestins, des réfugiés et des autres pays du monde... que des français...
Gérard
- Jeudi 31 août 2017 à 10:18
Il fait à nouveau preuve de son ignorance de l' histoire ! En réalité tout est creux dans ses propos et le seul objectif recherché reste la "force persuasive du verbe", soit la com'.
Nath 73
- Jeudi 31 août 2017 à 10:35
On lui a dit qui' serait élu s'il faisait bien tout ce qu'on attendait de lui.... Alors voilà ! Le "bon petit soldat" aux multiples panoplies répète la leçon : il faut soutenir les US dans toutes leurs dérives.
Claude Filliatre
- Jeudi 31 août 2017 à 10:40
Je pense que Monsieur Macron se prend pour le roi du monde il devrait quand même se rendre compte que pour l'instant il reçoit des gifles de tous les pays monsieur Macron occupez-vous un peu plus de vos compatriotes et peut-être que votre cote de pepularité remontera

inconnus
- Jeudi 31 août 2017 à 12:53
la vériter ces que la france coule Mr macron fait tous de travère il faut que sa change la France ce meurs plus d'emplois fix il y aurras plus rien dans les assiéttes
LA FRANCE EN DANGERS
roudil
- Jeudi 31 août 2017 à 13:12
Comme prévu il s'aligne sur les directive de la mondialisation d'ou ses analyses répudiantes
Pragmatic
- Jeudi 31 août 2017 à 15:05
Il est venu de nulle part, n'avait aucune expérience politique, internationale surtout, et le sachant il aurait mieux fait de se montrer prudent dans ses déclarations. Mais allez dire ça à quelqu'un qui n'a que l'arrogance et la prétention à la bouche? Quand il se sera réellement occupé des problèmes de la France, ce dont je doute, alors il pourra critiquer certains pays étrangers, et encore, vu sous un autre prisme que celui des Américains, de l'UE et de la mondialisation en général, mais là encore, j'ai les plus gros doutes!
Anselmoy
- Jeudi 31 août 2017 à 15:44
En effet de quoi se mêle t-il ce mec des millions à tout va pour l'Irak,son grain de sel au venezuela,mais en fin il cherche sa trampe
patfrancky
- Jeudi 31 août 2017 à 16:52
ET LA FRANCE N'EST PAS UNE DICTATURE ?
Desaunay
- Jeudi 31 août 2017 à 17:40
La France est en dictature et s'en va à la dérive avec le petit prétentieux qui ne fait que ce lui dicte l'ordre mondiale, un ramassis de fous.
cardon
- Jeudi 31 août 2017 à 19:42
j'espère qu'il va se prendre une raclée bien méritée
il est pour le moment incapable de s'occuper des citoyens français
il préfère prendre soins de tous ces migrants qui viennet fichent la merde dans l'europe
et oui on part sur la dictature
malo.
- Jeudi 31 août 2017 à 21:17
Mr Macron:"quoi le Venezuela n'est pas une île?"
"non les ordonnances que j'impose prouve que la france n'est pas une dictature"
Macron=petit merdeux qui veux tout faire sans savoir le faire comme-ci c'était Zeus.
malo
- Jeudi 31 août 2017 à 21:19
Le pire c'est qu'il croit qu'il va mieux faire que ses prédécesseurs.Arrogant et prétentieux,et abrutis,et trés présomptueux
GREMILLET
- Jeudi 31 août 2017 à 21:51
Il y a l'inexpérience politique de l'homme. Son attrait pour la com et l'argent...la réussite à tous prix...Mais je renvoie également à une excellente analyse de l'un des meilleurs psychiatres italiens qui déclare M. Macron "totalement immature et "égocentré" " et qui met en avant sa versatilité...Après Sarko dont l'on découvre chaque jour le profil et les actes...après la parenthèse sous préfectorale de Hollande...ça fait beaucoup...pour le pays...et les 70 % de "petites gens"...
Jean francois gaulin
- Jeudi 31 août 2017 à 22:35
Normal il sort de l'ena (ecole nationale des Anes) il connaît tout, il sait tout sur tout avec lui du kafka journalier un clown un saltimbanque un bon guignol, j'ai pas vote macron pauvre France
Franck Milard
- Vendredi 1 septembre 2017 à 06:36
J'attends avec impatience les commentaires du Venezuela sur la loi travail qui va considérablement augmenter misère et précarité en France...
J'attends avec impatience la réaction de l'arrogant jupiter quant à l'attitude du Venezuela...

Poret
- Vendredi 1 septembre 2017 à 08:44
Q'uil s'occupe de sa grand mère le pti jeune déjà et de ses migrants qui nous font chier avant d'aller s'occuper des pays des autres les memes conneries que sont oncle François l'idiot du village
CAZALS
- Samedi 2 septembre 2017 à 08:00
Dieu merci je n'ai pas voté pour ce banquier, ce qui se passe ne me surprend même pas , et ce n'est que le début , il est manipulé depuis le début, et a été imposé par nos gros financiers afin d'être chef d'état , on peu penser " MAFIA " avant de t'occuper des autres pays et de tes migrants , tu ferai mieux de t'occuper de tous ces Français dans la misère , et de penser à augmenter aussi les retraites de nos vieux Français.
Mimi
- Dimanche 3 septembre 2017 à 14:20
Il ne pense que sa petite personne nous les Français ils nous traitentcomme de la merdeses plutôt notre pays qu' il devrait s occupé car avec tout ses migrants ont leurs donnent tout et nous française démerdé vous
Philou40
- Dimanche 3 septembre 2017 à 23:39
Pauvre France, après Hollande voilà Macron ... de pire en pire ! Il y aurait-il moyen d'avoir un président normal et respectable ???...Un gentleman !...
LNA
- Lundi 4 septembre 2017 à 07:46
Ou allons nous? Inquiète je suis. J ai pas voté pour ce personnage mis en place à grand coup de com, piloté par la mondialisation. On peut se poser la question car inconnu en politique, sorti de nul part.. Ministre des finances 1 an et qui ne connaît pas l état d endettement du pays. Un bon communiquant voila ce qu il est aux ordres des riches et du patronat.. pauvre de nous
Lucette Tanneur
- Lundi 4 septembre 2017 à 23:08
Je suis d'accord avec tout ces commentaires , il ne fait rien pour la France qui est aussi son pays , et ce permet de juger les autres pays ; moi non plus je n'ai pas voté pour lui , dès son premier commentaire aux élections primaire , tout de suite je l'ai trouvé faux , et j'ai souris lorsqu'il a mis sa mains sur le cœur , en disant je vous aime çà je n'ai pas du tout supportée ,j'ai trouvé cette parole très prétencieuse !!!!!
Moi 😀
- Mardi 5 septembre 2017 à 16:08
Quelqu'un aurait-il une Dolorean s'il vous plaît ? 😖😞😣😨😩😬
le bas alpin
- Mardi 5 septembre 2017 à 23:39
pour être élu il a usé de tout son bagout pour endormir ces "marcheurs"ces tourneurs de vestes et autres qui n'ont vu qu'un jeune , mignon , souriant et affable mais derrière cela se cachait une sirène qui n'allait pas envoyer un bateau faire naufrage , mais une sirène qui par sa soumission à la Commission Européenne entraine la FRANCE vers sa perte de souveraineté .Pour lui , la seule chose qui compte c'est l'argent ,
Ben voyons
- Jeudi 7 septembre 2017 à 13:55
Mdr.. Macron ne fait que des erreurs diplomatiques. Pologne, Bulgarie, Roumanie, et maintenant Venezuela. En plus il se fait remettre à sa place par des ministres, tant les présidents ne s'en préoccupent même pas, lamentable.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio