Philippe Etchebest : "Je ne me considère pas comme le porte-parole de la profession"

Le chef Philippe Etchebest était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 12 octobre dans "Le 10h - midi". Il revient sur "Objectif Top Chef" saison 6, qui démarre lundi 12 octobre sur M6.

Philippe Etchebest, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Philippe Etchebest : "on stigmatise notre profession, on n'est pas plus dangereux qu'ailleurs !"

Philippe Etchebest a été très présent pendant le Covid, pour prendre la défense des restaurateurs. "L'action qui avait été menée pour faire du bruit pour ne pas mourir en silence a été vraiment relayée, à l'initiative des syndicats de l'hôtellerie, assure-t-il. Ça a peut-être fait écho, puisque les restaurants marseillais sont restés ouverts et ceux de Paris n'ont pas fermé. Il y a eu quelque chose de positif. Il y a forcément moins de monde dans mon restaurant aujourd'hui, parce qu'avec les règles de distanciation physique, je perds 30% des capacités, souligne-t-il.

 

D'après lui, "il y a un réel impact psychologique sur les gens. Beaucoup de confrères me disent qu'il y a des gens qui ont peur et qui annulent. Le risque zéro n'existe pas, reconnaît-il, mais ce qui me dérange, c'est qu'on stigmatise notre profession parce qu'on n'est pas plus dangereux qu'ailleurs. Un tiers des clusters arrivent des universités et des écoles. On n'a jamais prouvé qu'un tiers ou la moitié des clusters arrivaient des restaurants ! Avec tous les gestes barrières qu'on nous a demandés d'appliquer et qu'on fait, on n'est pas plus dangereux que dans un train, un avion, où on peut manger à 30 centimètres d'une personne qu'on ne connaît pas ! souligne-t-il amèrement. Il y a aussi les cantines scolaires, les restos universitaires, à ce moment-là, il faut tout fermer !"

 

"Beaucoup d'établissements ne pourront pas rembourser les aides d'État"

"Il y aura de la casse parmi les restaurateurs, prévient-il, je l'ai annoncé il y a déjà plusieurs mois. J'avais annoncé 250.000 pertes d'emplois d'ici la fin de l'année, rappelle-t-il. Sur le premier semestre, il y a 144.000 pertes d'emplois, je ne suis pas loin du compte et ça risque d'arriver plus vite qu'on le pense ! Philippe Etchebest reconnaît que le chômage partiel est une bonne chose, mais ce n'est pas la solution non plus, puisque le personnel est amputé d'une partie de son salaire. Et pour bénéficier des aides, il faut rentrer dans des cases ! Beaucoup ne les ont pas. Et puis il faudra rembourser les PGE et les reports de charges, beaucoup d'établissements ne pourront pas le faire...", redoute-t-il.

Le chef tient à préciser qu'il ne mène pas toutes ces actions de gaité de cœur. "Je ne me considère pas comme le porte-parole de la profession, assure-t-il. Je n'ai pas été mandaté pour ça. J'ai juste pris la parole, parce que j'ai la possibilité de le faire, et le problème concerne mon restaurant comme des milliers d'autres établissements".

 

"Objectif Top Chef"- saison 6 : "J'ai vraiment été impressionné par le niveau des candidats cette année !"

La saison 6 de l'émission "Objectif Top Chef" est diffusée à 18h40 sur M6 du lundi au vendredi. Philippe Etchebest, meilleur ouvrier de France, jugera les assiettes d'une centaine d'apprentis et amateurs. "J'ai vraiment été impressionné par le niveau des candidats cette année ! confie-t-il. J'ai eu des choses incroyables ! Je suis scotché à chaque fois par l'audace de ces gamins, qui sont certainement influencés par la dernière saison de "Top Chef".

À leur âge, je ne faisais pas ce qu'ils faisaient ! souligne-t-il. Ils sont bercés par des émissions de cuisine à la télévision, ils se nourrissent aussi des réseaux sociaux, une vraie source d'inspiration que je n'avais pas à l'époque. Néanmoins, je leur rappelle toujours de ne pas oublier les fondamentaux, car c'est aussi la base de la créativité. Ces jeunes vont vite, mais le plus important c'est de durer."

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !