Maïk Darah - voix française de Whoopi Goldberg : "Plus qu'interpréter, doubler c'est incarner !"

Maïk Darah, comédienne, voix française de Whoopi Goldberg que vous retrouverez mardi 16 juin dans "Sister Act II" à 21h05 sur M6, suivi de "Sister Act" à 23h, était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 16 juin dans "Le 10h - midi".

Maïk Darah, comédienne, voix française de Whoopi Goldberg, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Maïk Darah - voix française de Whoopi Goldberg : "Je parlerais même d'incarnation !"

Maïk Darah est la voix française notamment d'Angela Bassett, Madonna, Viola Davis, Courteney Cox, Diana Ross. "Je parlerais même d'incarnation !, tient-elle à préciser. Il faut vraiment instantanément se laisser imprégner de la comédienne, de son rôle, de ce qu'elle a donné dans ce rôle et d'essayer d'être le plus proche possible, pour que la version française devienne une version originale".

 

"J'ai rencontré Whoopi Goldberg et Madonna, raconte-t-elle, mais c'est rare qu'on rencontre les acteurs que l'on double. Comme le doublage n'existe pas aux États-Unis, les films sont sous-titrés mais pas doublés, les acteurs ne se rendent pas compte de l'impact qu'une mauvaise version étrangère peut avoir sur eux".

 

"On m'a appréciée tout de suite, comme c'est un petit milieu, c'est allé assez vite"

C'est aussi la voix régulière de Whoopi Goldberg : le doublage de Sister Act "est l'un des rôles les plus savoureux que j'ai eu à interpréter !", confie-t-elle à Valérie Expert et Gilles Ganzmann. Le rire qu'on entend est celui de Maïk Darah, qui lui a donné une vraie personnalité, souligne Gilles Ganzmann. "C'est elle qui m'a inspirée !, affirme Maïk Darah. Je me mets vraiment à sa place et je donne tout ce que je peux donner pour que le personnage ait ce qu'il mérite. J'avoue que je me laisse assez prendre au jeu ! Je suis très contente d'avoir réussi à choper quelque chose qui est plutôt positif pour elle".

"En fonction des doublages, je ne change pas ma voix, elle se transforme elle-même en fonction du caractère du personnage, explique Maïk Darah. Avant de doubler, j'étais comédienne et danseuse. J'ai fait pas mal de scènes, une de mes amies comédienne m'a emmenée sur un plateau de doublage, j'ai fait un essai, ça a tout de suite très bien marché ! On m'a appréciée tout de suite, comme c'est un petit milieu, c'est allé assez vite".

 

"On trimballe des trucs qu'on ne peut pas inventer quand on fait partie d'une minorité"

Comment se passe le choix des voix de doublage ? "J'ai un peu les fesses entre deux chaises, parce que je suis métis africaine !, explique Maïk Darah. J'ai un peu l'âme noire et l'âme blanche. Ce qui est intéressant quand un comédien ou une comédienne noir(e) double un comédien ou une comédienne noir(e), c'est que les noirs américains trimbalent des trucs, même si le rôle n'est pas porté sur le racisme ou la ségrégation. On trimballe des trucs qu'on ne peut pas inventer quand on fait partie d'une minorité, estime-t-elle. Je trouve que c'est un plus pour un rôle quand on double une comédienne noire. Dans certains sujets, c'est important parce qu'on a quelque chose en nous qui est une réalité et que l'on vit au quotidien, insiste-t-elle. Mais je ne dis pas qu'un comédien blanc ne peut pas doubler un noir ni l'inverse, tient-elle à préciser.

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !