Jacques Cardoze : "on a six reportages et enquêtes à vous proposer sur le Covid-19"

Le 2 avril 2020 à 21 heures, les équipes des émissions "Envoyé spécial" et "Complément d’enquête" se joindront pour proposer aux téléspectateurs de France 2 une soirée spéciale intitulée "Coronavirus : l’état d’urgence".

Le 2 avril 2020, Jacques Cardoze et Élise Lucet co-présenteront une soirée spéciale intitulée "Coronavirus : l’état d’urgence". © AFP

Pour en parler, Jacques Cardoze, journaliste de France 2 qui présente "Complément d’enquête" depuis septembre 2018, a été l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 1er avril 2020 dans "Le 10h - midi".

 

"Dans cette émission il y a aura de l’investigation et de l’humain"

"C’est deux émissions, deux incarnations, deux éthiques, deux équipes et deux rédacteurs en chef qui sont ensemble, et surtout deux approches différentes. Parce que Envoyé spécial et Complément d’enquête sont deux émissions qui sont complémentaires. Pour cette émission on a fait en sorte que tout au long de cette soirée le téléspectateur ait de l’investigation et de l’humain.

Les informations avancent vite, et je trouve que c’est important pour le service public de cadrer les choses, pas seulement avec du débat mais avec du reportage et des enquêtes. On a six reportages et enquêtes à vous proposer. Il est important de revenir sur la question des masques et des tests. On regarde aussi dans l’histoire et on essaie de comprendre ce que les épidémies précédentes nous apprennent, comment elles avaient été gérées. Ensuite, on a contacté des gens aux États-Unis qui ont servi de cobayes pour tester des traitements et des vaccins. On est aussi avec des Français qui, avec de petits salaires, tant bien que mal, essaient de continuer à travailler dans des métiers essentiels. En même temps, d’autres métiers ne sont pas essentiels : on a fait une enquête sur Amazon. On sera aussi au cœur d’un service de réanimation, on y a passé plusieurs jours. C’est différent quand on vit avec des personnages qui sont confrontés à cette maladie de jour en jour. C’est un reportage extrêmement fort. Et puis on sera en Corée du Sud, où l’approche est différente. Nous poserons cette question : 'est-ce que c’est un exemple à suivre ?'", a raconté Jacques Cardoze.

"Aux États-Unis les projections sont extrêmement catastrophiques"

Jacques Cardoze, qui a auparavant été correspondant de France 2 aux États-Unis, a aussi livré son analyse de la gestion de la crise de Covid-19 aux États-Unis. "Je pense qu’on se prépare à un drame aux États-Unis. J’ai été effaré de voir les premières réactions amusées de Donald Trump sur ce qu’il avait considéré comme étant une grippe au départ. Il n’a pas pris la mesure des choses. Les projections qui sont faites aux États-Unis sont extrêmement catastrophiques. Aux États-Unis en général il n’est pas difficile de se confiner, mais vous savez qu’il y a aussi de grandes villes comme la Nouvelle-Orléans ou San Francisco. Si les protections maximales ne sont pas prises, ça va être dramatique.

Ce coronavirus peut faire tomber Donald Trump. Je pense que les Américains verront que ce n’est pas l’homme de la situation face à une crise comme ça. Il a beau appeler ça le virus chinois, je ne suis pas sûr que ça convainc la majorité des électeurs. Je pense que Joe Biden, qui incarne aux yeux des Américains quelque chose de plus rassurant, a plus de chances de l’emporter."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !