Florian Hessique : "je n'avais pas envie de faire quelque chose de larmoyant sur la maladie d'Alzheimer"

Les comédiens, scénaristes et réalisateurs Florian Hessique et Martin Lamotte étaient les invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 2 juin 2021 dans "Le 10h - midi".

Martin Lamotte et Florian Hessique, invités de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le film "L’Instant présent" de Florian Hessique sort en salles le 9 juin 2021. Il s'y agit d'un trouble cognitif : après une chute de cheval qui l’a plongé dans le coma durant près de dix années, Joshua revient aux écuries qu’il avait bien connues, mais cette fois-ci il ne reconnaît rien ni personne. Durant toute cette journée, d’autres personnages vont tout tenter pour faire renaître quelques souvenirs dans la tête.

 

Florian Hessique : "monter un long-métrage n’est jamais facile"

"Le sujet des troubles cognitifs m’a été inspiré par mon papa, qui est atteint de la maladie d’Alzheimer. Mais je n’avais pas envie de faire quelque chose de larmoyant. Je trouve que c’est même plus dur pour l’entourage du malade que pour le malade lui-même, qui a une page blanche à chaque instant. Il y a de la poésie, de l’humour et de l’espoir dans ce film. On ressort de ce film avec un peu de nostalgie, un léger sourire et un peu de réflexion", a déclaré Florian Hessique.

Ce tournage, a-t-il été facile ? "Quelle que soit l’époque, monter un long-métrage n’est jamais facile. C’est mon troisième, et je ne suis pas sûr d’avoir plus de facilité que sur le premier. En plus, on est dans une période très compliquée pour tout." Interrogé sur le budget de ce film, Florian Hessique a répondu qu’il avait coûté entre 600.000 et 700.000 euros. Selon lui, c’est pour les films au budget moyen, comme le sien, que c’est le plus difficile. "On a soit les productions avec de très très gros budgets, soit de très petits budgets. En revanche, entre les deux, cela devient plus compliqué."

Dans ce film on voit beaucoup les chevaux. "Ce sont mes chevaux qui tournent dans le film. Le cheval principal, je l’ai depuis que j’ai 11 ans", a expliqué Florian Hessique. "Ce sont des animaux formidables mais aussi des animaux craintifs. Il faut le temps pour les apprivoiser", a ajouté Martin Lamotte.

 

Martin Lamotte : "entre comédiens de films de bande, on est ravis de se revoir"

Martin Lamotte a-t-il aimé jouer dans ce film ? "C’était rigolo de jouer le père de Florian. Je ne savais pas qu’il était amnésique, mais du moment qu’il payait, ça allait. Et puis c’est une maladie que je ne connais pas très bien, et c’est effrayant, du coup ça m’a intéressé."

Interrogé sur le phénomène des films de bande et le fait qu’il semble être passé de mode, Martin Lamotte a répondu : "on ne forme pas une bande artificiellement, il faut qu’elle existe avant. On ne va pas faire notre vie ensemble mais on est ravis de se revoir, c’est comme une famille. Et puis avant il n’y avait pas de débouchés. Un jeune pouvait prétendre à un tout petit rôle. Maintenant, en revanche, il y a des débouchés".

À la rentrée 2021, Martin Lamotte espère reprendre les représentations de sa pièce "Papy fait de la résistance" au Théâtre de Paris. "C’est là que sont nos décors et les loges avec nos affaires dedans, j’ai laissé un sandwich ! On nous a dit : 'on reprendra quand on reprendra'."

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !