Eric Stemmelen : « On voulait raconter une histoire sur Macron »

Éric Stemmelen a regroupé des années d’archives médiatiques pour les décortiquer un à un, article après article, émission après émission, couverture de magazine après couverture. Il analyse cette « opération » qui a conduit l’inconnu Emmanuel Macron à l’֤Élysée, dans un livre publié aux éditions Cerisier en juin dernier, Opération Macron.

Éric Stemmelen invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Éric Stemmelen, auteur de Opération Macron était l’invité d’André Bercoff vendredi 13 septembre sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états". Il relate, avec un travail d'archive impressionnant, la construction du personnage d'État, Emmanuel Macron. 

Docteur en sciences économiques et ancien directeur des programmes de France 2, Éric Stemmelen a regroupé des années d’archives médiatiques pour les décortiquer une à une, article après article, émission après émission, couverture de magazine après couverture. Il analyse cette « opération » qui a conduit l’inconnu Emmanuel Macron à l’֤Élysée, dans un livre publié aux éditions Cerisier en juin dernier, Opération Macron.

 

De l’anonymat au pouvoir

Un livre qui aurait pu ne jamais sortir. On ne peut pas dire que les maisons d’édition françaises se sont bousculées pour le publier. "Je me suis heurté à une absence de réponse de leur part", indique Éric Stemmelen qui a dû se réfugier dans la maison d’édition belge.

Au fil des 240 pages, Éric Stemmelen raconte le parcours d’Emmanuel Macron jusqu’à son accession au pouvoir. En partant de la couverture médiatique du jeune prodige, il suit l’ordre chronologique des articles et en ressort sa réflexion personnelle. "Il y avait une accumulation incroyable d’articles, d’émissions de télévision ou de radios, de couvertures. La succession des faits a un caractère implacable et rigoureux", explique le statisticien qui a remonté le temps jusqu’à l’arrivée de l’actuel Président de la République aux côtés de François Hollande en 2012.

Une couverture médiatique sans précédent

"Les articles parlaient abondamment de sa jeunesse, de son couple", témoigne Éric Stemmelen. Dès 2014, "on racontait une jolie histoire sur sa jeunesse".  D’après lui, "on voit qu’ils insistent assez lourdement sur son couple. Je retrouve systématiquement la même phrase : ‘Elle a 36 ans et lui 17’." Vérification faite, Emmanuel Macron n’avait que 14 ans lorsqu’il rencontra sa future épouse, âgée de 39 ans. Éric Stemmelen estime être "très au-delà d’une centaine de milliers d’euros" d’espace publicitaire dédié à Emmanuel Macron dans les médias. "C’est de la publicité, les articles sont dithyrambiques, il est jeune, beau et a toutes les qualités", juge-t-il, se souvenant d’un article du Monde parlant "des beaux yeux" d’Emmanuel Macron.

Alors, opération ou pas ? Éric Stemmelen se souvient de la première fois qu’il a entendu parler de ce mot. "C’était en 2017, François Bayrou s’exprimait au sujet d’Emmanuel Macron qu’il ne soutenait pas encore. Il assurait s’être toujours opposé au mélange entre la décision politique et le monde de la finance. ‘Il est parfaitement clair que c’est une opération de ce genre dont il s’agit’, disait-il". Depuis les unes se sont multipliées. "Emmanuel Macron n’était pas nommé ministre depuis une journée, que déjà il faisait la couverture de l’Express, l’Obs et Closer", note l’auteur qui dénombre 39 couvertures de magazines avant sa candidature, 8.000 articles dans le quotidien Le Monde et 4.000 dans L’Express. "Il n’y a aucun équivalent dans l’histoire de la politique française", assure Éric Stemmelen qui parie sur une équipe de communicants d’une efficacité redoutable. "Seule la Tribune de Genève a évoqué le rôle des communicants d’Emmanuel Macron".

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !