Élizabeth Martichoux : "J'ai tourné la page, mais l'exercice est quand même très semblable"

Élizabeth Martichoux, que vous retrouvez chaque matin à 8h30 sur LCI pour l’interview politique était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le mercredi 17 juin dans "Le 10h - midi".

Après plusieurs années à l'antenne de RTL, Élizabeth Martichoux a rejoint le plateau de LCI depuis une saison déjà. (Photo by MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Après avoir quitté RTL l'été dernier, Élizabeth Martichoux termine sa première saison chez LCI en tant que présentatrice de l'interview politique. Un changement qui s'est fait naturellement pour la journaliste.

 

Une proposition "très intéressante" de la part de LCI

Lorsque l'on quitte la radio après de longues années de bons et loyaux services, certains journalistes ressentent un manque de ce type de média. Pour Élizabeth Martichoux, il ne s'est pas fait particulièrement ressentir. "Quand on passe à autre chose, on tourne la page et on est impliqué dans un environnement différent qui ne laisse pas tellement de place à une nostalgie qui serait déplacée", confie-t-elle.

C'est par choix que la journaliste a quitté les locaux de la rue Bayard. "J'ai été écartée de l'interview politique", rapporte-t-elle. Et même si la radio lui proposait de rester, "LCI m'a fait une proposition très intéressante", révèle Élizabeth Martichoux. Une occasion en or pour la journaliste, dont la chaîne "correspond tout à fait à ma ligne éditoriale".

S’accommoder avec le virus

Malgré ce changement de rédaction, "l'exercice est quand même très semblable". Un rendez-vous quotidien "qui consiste à un tête-à-tête avec les politiques, faire en sorte qu'ils sortent de leurs retranchements, qu'ils justifie leurs décisions", explique Élizabeth Martichoux. "Donc c'est un exercice semblable mais avec plus de temps, c'est un régal", se réjouit-elle.

Durant le confinement, la journaliste a dû adapter le format de son émission et effectuer ses interviews via l'applicatin Zoom. "Pour les politiques, c'est très pratique, on a moins la possibilité de relancer", s'amuse Élizabeth Martichoux. "L'intérêt d'une interview, c'est d'être dans un corps à corps", explique-t-elle. Durant cette période, "la distance, la lourdeur de l'interview par Zoom était très bien avec les sachants au début, mais après ça casse le rythme et ça ne permet pas de relancer, ça crée un inconfort pour ceux qui nous écoutent", estime-t-elle. "Je crois qu'il y a certains à qui ça a rendu service", s'amuse la journaliste.

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !