single.php

Législatives : les TPE ne veulent pas être oubliées

Par Jean Baptiste Giraud

Les artisans du bâtiment soumettent aux candidats aux élections législatives des mesures à prendre afin de simplifier la vie des TPE.

législatives
Les TPE du bâtiment se rappellent au bon souvenir des candidats (Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP/Archives)

La CAPEB diffuse une liste de propositions clés en main destinées aux candidats aux élections législatives. « La voix de la TPE du bâtiment doit être entendue », rappellent les artisans, qui ne veulent pas être oubliés dans cette campagne express.

97% de TPE dans le bâtiment

"On ne va pas dire que l’on est oublié, estime Jean-Christophe Repon, président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). Pour autant, "on s’aperçoit que l’ensemble des candidats, de la classe politique, la vie politique parisienne, oublient régulièrement les TPE. On n’a pas l’habitude de penser à partir des petits ce que l’on va porter au niveau de l’Europe."

"Toute la législation, tout l’engagement économique et politique est toujours structuré à partir de grands groupes. La TPE, qui est majoritaire dans le bâtiment (97% sont des entreprises de petite taille, de moins de dix salariés) n’apparaît qu’après comme une main d’œuvre d’appoint, une possibilité. Mais pas la partie vitale du combat économique et sociétal."


Législatives : des élus déconnectés ?

Peut-on parler d'une certaine déconnexion entre élus et tissu de l’artisanat ? "Dans les territoires, la ruralité, département par département, ils se rappellent bien que les entreprises que nous sommes créent des emplois de proximité, rappelle Jean-Christophe Repon, président de la CAPEB. C’est essentiel de le rappeler. Derrière, il faut légiférer en ce sens. La CAPEB demande surtout une simplification des règles pour travailler."

"Avant la dissolution, nous étions à amender une loi. Nous avions porté beaucoup d’avancées pour les entreprises artisanales du bâtiment. Nous comptons y revenir dès la prochaine mandature. Quand vous avez trois salariés, le temps administratif est bien plus prégnant que pour d’autres entreprises."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/