single.php

Un réseau de très jeunes tueurs à gages démantelé

Par Jean Baptiste Giraud

Un réseau de très jeunes tueurs à gages, dont certains encore adolescents, vient d’être découvert et démantelé par la police.

Région parisienne, Bretagne, Marseille… Un réseau de très jeunes tueurs à gages opérait sur tout le territoire national.

Des tueurs à gages agissant sur toute la France

C’est en enquêtant sur le meurtre d’un homme que les forces de l’ordre ont découvert ce réseau. La brigade criminelle et l'Office central de lutte contre le crime organisé (Oclco) a ainsi interpellé neuf hommes le 13 mars dernier, tous soupçonnés d'être membres d'un vaste réseau de tueurs à gages opérant sur tout le territoire français.

Neuf suspects ont été interpellés car soupçonnés d’appartenir à ce réseau. Certains sont encore des adolescents… "Un tueur à gages ne vous tue pas parce qu’il ne vous aime pas ou a un différend personnel avec vous. C’est professionnel, rationnel, dénué de toute raison autre que l’argent, explique Alain Bauer, professeur en criminologie. En France, c’est une première, contrairement aux règlements de compte entre trafiquants de stupéfiants."

 

"Un réseau de prostitution revisité"

"Il y a surtout, dans le monde des tueurs à gages, des apprentis, des plus jeunes recrutés qui prennent du grade, soit ils travaillent avec leurs ainés, soit ils les remplacent. L’enquête est en cours, on ne sait pas grand chose, et ce sont encore des suspects présumés. Ils sont auditionnés, certains en ont dénoncé d’autres. Leurs réseaux sociaux et le fait qu’ils parlent beaucoup, leur jeune âge, ont permis aux policiers de découvrir les ramifications, l’ampleur de ce réseau. C’est rare d’avoir autant de personnes. Cela ressemble un peu à un réseau de prostitution revisité. On est dans une logique multitâches dans le crime moderne."

Combien rémunère-t-on un tueur à gages ? "Le tarif est en général très évolutif, décrypte Alain Bauer, professeur en criminologie. La moyenne américaine est entre 15 et 50.000 dollars, selon la difficulté ou l’ampleur de l’effet secondaire d’un assassinat. C’est à peu près équivalent en euros désormais. Ce n’est pas la même chose de tuer le caïd du quartier ou le chef d’un groupe criminel organisé. Les problématiques de fuite, de protection, de secret sont aussi beaucoup plus complexes."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
14H
13H
12H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/