Quentin Mugg - "Pour les trafiquants, le cash est une marchandise : on l’achète, on le revend"

"Dans le monde des trafiquants, le cash est une marchandise : on l’achète, on le revend", a raconté Quentin Mugg, policier spécialisé, ancien capitaine à l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière de 2005 à 2015. Il publie « Argent sale, la traque » aux Éditions Fayard.

Quentin Mugg, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Quentin Mugg était l’invité d’André Bercoff le 12 février 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

 

"L’argent de la drogue est revendu, puis réutilisé pour des opérations frauduleuses"

"Les montants en jeu ont été colossaux, et les moyens mis en œuvre pour monter ce schéma ont été plus complexes qu’on ne pouvait imaginer. Dans le livre j’évoque le blanchiment de l’argent du crime organisé. C’est un domaine qui produit du cash. C’est principalement du trafic de drogue.

Mais ce qui est marquant, c’est l’apparition d’un personnage mystérieux, dont on n’avait pas du tout pris la mesure de l’importance, le Saraf. C’est deux mondes qui ne devraient pas se connaître, et cela fait tout l’intérêt. Il est en charge de rapatrier les fonds des criminels et des trafiquants en particulier. Vous vous retrouvez avec des gens qui sont à l’étranger, qui exportent des quantités très importantes de drogue. Le cash qui est généré, il faut le ramener ou bien l’employer selon les instructions qui sont données. Dans leur monde, le cash est une marchandise : on l’achète, on le revend. Ils vont revendre du cash généré par la drogue à d’autres criminels qui vont l’utiliser pour acheter quelque chose de manière frauduleuse."

"Ce système est un vecteur qui permet de faire transiter de l’argent liquide"

"Cela a commencé il y a bien longtemps. C’est un système qui existait bien avant l’apparition des banques, et qui permettait aux voyageurs de se déplacer sans argent dans les poches pour éviter de se faire détrousser. Le système que je décris est un vecteur qui permet de faire transiter de l’argent liquide, et qui est souvent employé aussi par des gens qui ne sont pas des criminels.

Vous avez des dealers qui sont en Europe et notamment en France. Ils vendent de la drogue. La drogue qu’ils vendent souvent n’est pas la leur. Ils se voient remettre de la drogue, ils sont distributeurs et ils se font payer pour cela. Mais ils n’en distribuent pas la totalité, le reliquat, le gros de l’argent, ils vont contacter leur chef qui est souvent dans le pays, et vont lui dire : voilà, j’ai tant. Puis ils reçoivent le numéro de téléphone de la personne qui va venir collecter l’argent. L’argent est ensuite soit remis aux trafiquants, soit revendu sur place, ce qui est le cas le plus souvent", a poursuivi Quentin Mugg.

"Les terroristes trouvent plus facile de passer par des réseaux déjà établis"

Comment démanteler ces réseaux ? "Le rôle d’Europol est très important. Il permet de faire les recoupements et identifier les activités qui, par nature, sont internationales. La suppression du billet de 500 euros a été une avancée majeure puisqu’il permettait de transporter des sommes considérables avec peu d’encombrement."

Alors, le trafic de drogue, sert-il à financer le terrorisme ? "Les gens qui font appel à ces trafiquants ne sont pas intéressés par comment l’argent transite, ils sont seulement intéressés par le résultat. Si vous avez besoin d’un transfert rapide et anonyme, vous allez passer par ces réseaux. Les terroristes trouvent plus facile de passer par ces réseaux, qui sont déjà établis, que de créer leurs propres réseaux. Les mêmes réseaux sont utilisés pour permettre aux combattants étrangers d’aller faire le jihad, ils sont utilisés pour l’immigration clandestine, pour payer les passeurs", a raconté Quentin Mugg.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !