Immigration : 325 filières de clandestins démantelées en 2022

Avec 325 filières de clandestins démantelées en 2022, on assiste à une industrialisation du trafic d'êtres humains aux portes de la France.

clandestins
On assiste à une industrialisation du trafic d'êtres humains aux frontières de la France.

On assiste à une explosion des filières criminelles en France. On a ainsi appris que 325 filières de clandestins avaient été démantelées en 2022.

Clandestins : une industrialisation du trafic

Peut-on parler d’une industrialisation du trafic ? "Oui, c’est le mot qui convient, estime Erwan Seznec, journaliste au Point. Rien que sur le secteur Calais-Dunkerque, les passeurs qui font transiter les migrants sur des petits canots gonflables réalisent le chiffre d’affaires d’une belle compagnie de ferry. On parle de centaines de millions d’euros annuels, à raison de 3.000 euros par passager."

D’où viennent ces réseaux ? "La première filière sont des irako-kurdes, qui agissent comme des prestataires de service, avec une holding centrale en Allemagne. L’autre filière très active, ce sont des Albanais. Sur des écoutes, ils proposaient la mise en vente d’une aire d’autoroute qu’ils ne comptaient plus utiliser, pour 200.000 euros."

 

Une spécialisation sur le trafic d'êtres humains

Les policiers et gendarmes ont-ils le sentiment d’être efficaces face à ce véritable tsunami ? "Oui, ils le sont, confirme Erwan Seznec. Au tribunal de Boulogne-sur-Mer, en comparution immédiate, les passeurs défilent. Simplement, ils reviennent. On arrive à juger de petites mains. Remonter les filières, comme pour le trafic de drogue, c’est plus compliqué mais on y arrive aussi. La coopération avec les Britanniques s’améliore. Il s’agit de lutter contre le blanchiment."

"Ces sommes ne sont pas investies en France, elles partent au Proche-Orient, ou à Londres, dans des boîtes de nuit, des restaurants ayant pignon sur rue. Il semble y avoir eu une spécialisation sur le trafic de migrants, d’êtres humains. Souvent, ce sont des Somaliens qui font transiter des Somaliens. Il faut être clair, ce sont des salopards qui ne sont intéressés que par une chose : le fric. Ils sont prêts à tout. La SNSM a vu des gens dire « vous nous laissez passer, sinon on balance le bébé à la flotte. » Ils n’ont aucun scrupule."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !