Un couple de policiers victime d'une violente agression

Un couple de policiers a été agressé mercredi soir en Seine et Marne
"Quiconque touche à un policier touche à la France"

Seine et Marne. Un couple de force de l’ordre s’est fait violemment agresser mercredi soir par deux individus. Une attaque qui soulève l’indignation de la classe politique et continue de relancer le débat sur les conditions de travail des policiers.

Mercredi soir, alors qu’il rentrait d’un dîner chez des amis, un couple de policiers a été violemment agressé par deux individus. Le motif de ce passage à tabac ? Les deux agresseurs ont reconnu la policière, qui les avait contrôlés quelques semaines plus tôt. L’attaque violente s’est déroulée sous les yeux de l’enfant du couple.

Identifié par la policière, un des suspects a été appréhendé par les forces de l'ordre mais le second est toujours en fuite. Âgé entre 20 et 30 ans, l’un des deux hommes est connu des services de police notamment pour des faits de détention de stupéfiants. La policière s’est vue attribuer 4 jours d’interruption de travail, 15 pour son compagnon.

L’agression a immédiatement soulevé l’indignation dans toute la classe politique qui s’est empressée de témoigner son soutien et de condamner l’agression. Le Président de la République a affirmé sur le réseau social Twitter : « Pas de mots assez durs pour l'ignominie et la lâcheté des deux voyous qui ont agressé (...) un couple de policiers en dehors de leur service sous les yeux de leur petite fille. » en ajoutant que les malfaiteurs seront retrouvés et punis.

Benoît Hamon, ancien candidat à la présidentielle et fondateur du mouvement Générations a qualifié cette attaque « d’épouvantable et abominable » tandis qu’Éric Ciotti a estimé que cet acte était « terrifiant et révoltant, mené par des barbares ».

Cette agression relance le débat sur la dégradation des conditions de travail des policiers ainsi que l’étiolement de la relation entre population et forces de l’ordre.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Samedi 7 juillet 2018 à 22:17
Imaginons un instant que le policier homme, fracasse sur place ces 2 pourritures, que l'un deux suite à des coups reçus par le policier décède suite à une lourde chute sur le macadam !!!.
Je maintiens que ces jeunes sont soutenus par toute cette gauche pestilentielle, qui au moindre prétexte , invoque le déterminisme social.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio