Trois départs de feu dans des immeubles aux Arcs, 440 personnes brièvement évacuées

Les Arcs
image d'illustration JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Trois départs de feu inexpliqués dans des immeubles de la station des Arcs 1.800 (Savoie) ont nécessité l'évacuation de quelque 440 personnes dans la nuit de mardi à mercredi, sans faire de blessés, a-t-on appris de sources concordantes. Grâce à la mobilisation d'une quarantaine de pompiers, dont certains étaient toujours sur place en matinée, les incendies ont été rapidement maîtrisés.

En pleines vacances scolaires, un premier feu s'est déclaré peu après minuit dans une poubelle d'une résidence, la fumée se propageant rapidement dans les étages, a détaillé à l'AFP une source préfectorale, confirmant une information de France Bleu Pays de Savoie. Trente minutes plus tard, un deuxième départ de feu était signalé sur le balcon d'un appartement d'une résidence de tourisme de huit étages, la fumée envahissant l'appartement et les couloirs. Quarante personnes sont alors évacuées. Trente-six ont pu rapidement regagner leurs logements tandis que les quatre occupants de l'appartement en feu, légèrement intoxiqués, ont été relogés. "Le feu est semble-t-il parti d'une cage d'escalier", a précisé à l'AFP le parquet d'Albertville. Enfin, à 3H30 du matin, un troisième départ de feu a été constaté dans le vide-ordures d'une autre résidence de vacances de seize étages. Quatre cents personnes sont alors évacuées. Toutes ont pu rentrer dans la nuit ensuite.

"Quand on a trois départs de feux très rapprochés dans trois lieux différents, on peut manifestement penser qu'il y a eu acte de malveillance", a réagi Michel Giraudy, le maire de Bourg-Saint-Maurice, dont dépend la station de ski des Arcs. L'élu confirme que deux démarrages de feux ont été constatés dans des locaux à poubelles et un sur le balcon d'un appartement situé à proximité d'une montée d'escaliers. La mairie a mobilisé une salle de la commune pour "mettre au chaud les personnes évacuées pendant deux heures", a-t-il ajouté. "Les services communaux ont proposé des  boissons chaudes et froides [...], préparé 80 lits "picot", lesquels n'ont pas été utilisés puisque toutes les personnes évacuées ont pu regagner leur logement avant 4h30, sauf pour deux appartements", a ensuite précisé la commune dans un communiqué.

Une enquête, menée par la gendarmerie de Bourg-Saint-Maurice et la brigade de recherches d'Albertville, a été ouverte par le parquet d'Alberville. En janvier, l'incendie dans une résidence servant à loger des saisonniers à Courchevel (Savoie), dans lequel étaient mortes deux personnes, avait suscité une forte émotion. D'autant que la piste criminelle est "sérieusement examinée" par les enquêteurs.

Les rubriques Sudradio