Ouragan Irma : Annick Girardin annonce des "dégâts matériels déjà importants"

Ouragan Irma : Annick Girardin annonce des "dégâts matériels déjà importants"
La ministre des Outre-mer Annick Girardin, le 29 août 2017 à l'Élysée © Bertrand Guay / AFP

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a indiqué ce mercredi que les dégâts provoqués par l'ouragan Irma étaient "déjà importants" à Saint-Barthélémy et Saint-Martin.

Alors que l'ouragan Irma a atteint ce mercredi les îles françaises de Saint-Barthélémy et franco-néerlandaise Saint-Martin, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a indiqué que "les dégâts matériels" étaient "déjà importants" sur place. La ministre a par ailleurs annoncé qu'elle partait dès mercredi soir pour la Guadeloupe, afin de faire le point sur la situation.

Classé en catégorie 5, soit le maximum sur l'échelle de Saffir-Simpson qui mesure l'intensité des ouragans, Irma - dont la taille est comparable à celle de la France - se déplace à une vitesse de 22km/h et se dirige désormais vers le le nord-ouest, en direction d'Anguilla, des îles vierges britanniques et de la pointe est de Porto Rico. Il pourrait même toucher les côtes haïtiennes.  

L'œil du cyclone, dont le diamètre mesure environ 50 km, a survolé Saint-Barthélémy pendant 1h30 avant d'atteindre Saint-Martin. Selon Météo France, la mer "déferle avec une extrême violence" sur les rivages et il y a "submersion majeure des parties basses du littoral", depuis le passage de l'ouragan. Avant de ravager les deux îles, ce dernier avait d'abord touché l'île américaine de Barbuda, où des vents atteignant 295 km/h ont été recensés par le Centre des ouragans américains.

Météo France l'assure, Irma "est d'ores et déjà un ouragan historique" car "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique". Des vidéos postées sur les réseaux sociaux témoignent en effet de la violence avec laquelle la tempête a frappé certaines zones.

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio