L'homme soupçonné d'avoir égorgé deux personnes transféré en psychiatrie

L'homme soupçonné d'avoir égorgé deux hommes va être transféré en psychiatrie
L'homme soupçonné d'avoir égorgé deux hommes va être transféré en psychiatrie © PHILIPPE HUGUEN / AFP

L’homme soupçonné d’avoir égorgé son père et son frère à Paris vendredi matin a été transféré en psychiatrie. Il a été déclaré "inapte à un placement en garde à vue".

Interpellé vendredi en fin de matinée à proximité des corps de son frère et de son père, égorgés au pied d'un immeuble, le trentenaire, "prostré", va être placé à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. Au vu de son état, il a été déclaré "inapte à un placement en garde à vue"

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur a égorgé son père et son frère, vendredi, dans la matinée, en bas d’un immeuble du XIe arrondissement de Paris. Il s'agirait d'un drame familial. 

Une mare de sang

L'auteur présumé des faits a été interpellé sur les lieux. Inconnu des services judiciaires, sa famille l'avait signalé aux autorités pour une "radicalisation possible". Il était donc fiché mais à ce stade "rien de tangible" ne venait étayer ce signalement.

"Un homme qui tentait de calmer le suspect, particulièrement agité après les faits, lui aurait dit 'Allah Akbar' (Dieu est le plus grand). À ce moment l'agresseur, vêtu d'une djellaba, s'est mis à hurler 'Allah Akbar'", a précisé une source proche de l'enquête, "il s'est ensuite refermé sur lui-même, il a commencé à déclamer des propos pouvant ressembler à une prière avant de rester prostré au sol pour prier, jusqu'à l'arrivée de la police".

"Je sortais tranquillement de chez moi pour aller faire des courses. Quand je suis arrivé dans le hall, j'ai vu un corps au milieu d'une mare de sang, allongé par terre devant les boîtes aux lettres. C'était un carnage. Je suis sorti et là j'ai vu une autre personne toute tachée de sang", a déclaré un témoin, choqué.

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio