single.php

Le film de boxe Creed III déclenche des bagarres au cinéma

Par Jean Baptiste Giraud

Alors que le film Creed III vient de sortir en salles, les combats s’étendent dans les salles dans plusieurs villes en France.

boxe
La sortie du film de boxe Creed III a engendré des bagarres dans plusieurs salles. (Crédit : Warner Bros)

Le film de boxe Creed III, suite lointaine de la saga Rocky, vient de sortir en salles. Mais les combats s’étendent dans les salles dans plusieurs villes en France. Au niveau national, on compte une trentaine de débordements.

Creed III : un film de boxe, des bagarres en salle

"C’était ce week-end, samedi soir, raconte Laurent Brunet, directeur du multiplex Ciné Centre de Dreux. Nous avons effectivement eu des incivilités en salle pour les deux dernières projections de fin de journée. Cela a commencé à 9h30. Nous avons dû aller plusieurs fois en salle calmer les ardeurs. C’était compliqué, il y avait beaucoup de gens qui étaient là et enflammaient l’événement."

S’étaient-ils donné rendez-vous pour se bagarrer devant le film ? "On a du mal a savoir pourquoi. Ce n’est pas le premier film de boxe. Nous n’avons pas eu ce genre de phénomène avec les deux premiers Creed. Samedi soir, à la séance de 21h30, il y a eu une rixe dans la salle. Quelqu’un va utiliser son téléphone, les insultes arrivent et c’est l’escalade. À un moment donné, pendant la projection, à la sortie, les gens en sont venus à en découdre."

 

Le film suspendu en salles à Dreux

A-t-il déjà vu cela ? "Pas à ce niveau-là, confie Laurent Brunet, directeur du multiplex Ciné Centre de Dreux. Cela fait 30 ans que je suis directeur de salle de cinéma, je n'ai jamais vu cela. Cela arrive que dans les salles on ait des problèmes. On arrive à les résoudre. Nous avons en ce moment des films complets comme Avatar ou Astérix, et nous n’avons jamais eu de souci." Des appels sur les réseaux sociaux l'encouragent-ils ? "J’en ai entendu parler mais je n’ai rien trouvé."

En a-t-il discuté avec des collègues ? "Oui, personne ne sait pourquoi il y a eu ces incidents. On avait mis en place des actions, en plus, avec une association de boxe de Dreux, une démonstration de boxe éducative sur un ring avec les enfants. Il y avait vraiment une bonne ambiance." Suite à ces désordres, décision a été prise de suspendre la diffusion. "Pour retrouver une sérénité, pour le bien-être du personnel et du public, je n’ai pas d’autre choix. Samedi soir, nous avions beaucoup d’agents très choqués. Ils n’ont pas l’habitude de vivre ce genre d’événement."

 

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
20H
19H
17H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/