L’auteur de la fusillade à Grasse est "fasciné par les armes"

Le lycée Tocqueville à Grasse où une fusillade a blessé quatre personnes
Le lycée Tocqueville à Grasse où une fusillade a blessé quatre personnes © capture d'écran Google Street View

Le jeune homme, qui a blessé quatre personnes dont le proviseur du lycée, semble "fasciné par les armes". Les traces qu’il a laissées sur Internet montrent aussi un attrait morbide pour le massacre de Columbine. 

Quelques heures après la fusillade qui a fait quatre blessés au lycée Tocqueville à Grasse, la personnalité du tireur se dessine peu à peu. Mardi après-midi, en visite sur place, Najat Vallaud-Belkacem a parlé d’un "acte fou d'un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu".

Une fascination morbide qui se retrouve sur Internet où le suspect de 16 ans a laissé des traces. Sur son profil Facebook, sa dernière image publiée provient d’un jeu vidéo qui a pour seul objectif de tuer le maximum de civils possible. Il est qualifié de jeu "le plus violent au monde", selon des spécialistes du secteur. Dans une autre photo publiée sur Facebook, le jeune homme s’affiche avec un masque de clown, un revolver à la main, en train de mimer un suicide. 

Le massacre de Columbine en toile de fond

Les traces laissées sur d’autres sites par l’adolescent laissent également penser qu’il était fasciné par le massacre de Columbine. En 2001, dans cette ville américaine, deux adolescents ont tué 12 lycéens et un professeur. Sur Twitter, le suspect a publié une photo des deux tireurs, morts, étendus sur le sol ainsi que deux vidéos faisant référence à des tueries sur Youtube : une chanson intitulé "L’anatomie d’une fusillade en milieu scolaire" et un film racontant une tuerie perpétrée par des lycéens. 

Néanmoins, en-dehors des réseaux sociaux, ses camarades parlent d’un garçon plutôt solitaire, tranquille, avec un ou deux amis au lycée.

Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio