Coincés sur la route à cause de la neige : "C'est assez dingue de n'avoir aucune information"

Neige A86 ©Fany Boucaud - Sud Radio

À cause de la neige tombée en Île-de-France, beaucoup de personnes ont dû passer la nuit dans des gymnases réquisitionnés pour l'occasion. Mais d'autres ont passé la nuit sur la route, coincés dans leur voiture.

La pagaille sur les routes de la région parisienne. Les chutes de neige de mardi ont entraîné une paralysie de nombreux axes routiers, empêchant de nombreuses personnes de rentrer chez elles.

De nombreuses communes ont ouvert des gymnases, aménagés avec des lits de camp, pour les accueillir pour la nuit, à l'image de Vélizy (Yvelines). "On a une occupation d'un peu plus de 100 personnes actuellement, sur une capacité de 200 lits, a précisé Pierre Testud, maire adjoint à la sécurité, pendant la nuit. On leur offre des boissons chaudes et un peu d'alimentation. On a prévu large, mais il y a des gens qui sont encore bloqués sur l'A86. On leur dit de venir, mais ils ne veulent pas laisser leurs voitures. On a envoyé les pompiers en maraude, on va leur amener des boissons chaudes et à manger."

Des personnes qui ont donc passé la nuit sur les routes, donc, à l'arrêt, à l'image de Catherine, bloquée sur l'A86 : "Je suis sortie de mes cours à 20h30. Je n'en peux plus, je suis épuisée. À chaque heure qui passe, je me dis que je vais y arriver. Et non. On reste coincés pendant 45 minutes, puis d'un coup ça avance, on se dit que ça va être bon, et pas du tout, on s'arrête à nouveau. J'habite Clamart, je ne sais même pas si je vais pouvoir prendre ma bretelle."

Un manque d'information qu'elle n'est pas la seule à souligner. "On était en cours, puisqu'il n'ont pas été annulés, expliquent Camille et Jeanne, elles aussi bloquées dans leurs voitures. On est parties à 20h de Versailles. D'habitude, de Versailles à Antony, on met 30 minutes et une heure quand c'est bouché. Là, ça fait 9 heures. Et on n'est pas encore arrivées ! On a même abandonné l'idée d'aller à Antony. On va sortir à la première sortie et poser la voiture. Je trouve ça assez dingue de n'avoir eu aucune information."

Propos recueillis par Fany Boucaud pour Sud Radio

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio