single.php

La décision de François Fillon

Aujourd’hui, Michaël Darmon, nous raconte l’histoire secrète du 1 mars de François Fillon.

 

Thumbnail

Hier matin, durant une heure et demie, François Fillon a interrompu sa campagne. La visite au salon de l'agriculture est annulée, il explique lors d'une réunion de crise qu'il va être convoqué avec sa famille pour être mis en examen. Alors, Gérard Larcher, Bernard Accoyer et Patrick Stefanini entrent dans le bureau de François Fillon. Il s'agit du premier cercle, qui comprend, dans le même ordre, le président du Sénat, le secrétaire général du parti et le directeur de campagne. Au début François Fillon dit refuse d'arrêter sa campagne, mais il est ébranlé et réfléchit. Il appelle Alain Juppé, il lui dit qu'il va lui passer le flambeau et demande qu'il soit à ses côtés pour la conférence de presse à midi. La scénographie est prête. Juppé se prépare à venir récupérer la campagne.

Un laps de temps d'une heure trente, soudain, François Fillon appelle Nicolas Sarkozy. Il raccroche après une longue conversation, après réflexion il change d'avis. Nicolas Sarkozy lui a dit qu'il devait continuer sa campagne, parce que l'ex-président à intérêt à ce que François Fillon reste à sa place pour pouvoir ramasser les morceaux de la droite défaite. Stéfanini et Solère sont catastrophées, parce que François Fillon ne veut pas aller chez le juge, tant qu'il maintient cette position, ils menacent de démissionner. Lorsque le candidat de la droite annonce qu'il ira chez le juge, les choses se calment et la folle journée peut continuer telle que nous l'avons vu hier.

On assiste à un mouvement paradoxal alliant durcissement et décomposition. Ce n'est pas le candidat qui s'en va et les soutiens qui font bloc, le candidat reste et les soutiens s'en vont. Cette campagne présidentielle est en crise, des deux côtés d'ailleurs. Il y a deux candidats en panne de dynamique, Hamon et Fillon, chacun pour leurs raisons. Et il y a deux candidats avec une dynamique, Macron et le Pen, chacun pour leurs raisons. Le FN est en marche sont en lice.

L'info en continu
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/