Soldes : "l'espoir a été déçu"

Les soldes d'été s'achèvent ce 11 août 2020. Pour Didier Kling, président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Île-de-France, l'espoir que portaient les commerçants a été déçu.

Didier Kling est président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Île-de-France. © AFP

Didier Kling était l'invité d'Arthur de Laborde le 11 août 2020 dans "Sud Radio Midi", à retrouver du lundi au vendredi à 12h10.

 

"En période de soldes un commerçant peut reconstituer sa trésorerie"

"Cet espoir a été déçu pour plusieurs raisons. Premièrement, on ne peut pas raisonner au sujet des soldes de la même manière si on est dans une grande métropole, si on est au bord de la mer ou à la montagne. En plus, l’attente n’était pas la même pour les petits et moyens commerçants, qui ont un besoin urgent de reconstituer leur trésorerie. Le grand commerce, quant à lui, a largement utilisé les promotions et les ventes privées.

Les soldes, c’est la seule époque de l’année où un commerçant peut vendre à perte. Une robe que le commerçant avait achetée 100 euros, il peut la vendre 85 euros. C’est mauvais pour le commerçant bien sûr, il n’a pas de marge, ce qui veut dire qu’il ne peut pas payer son loyer et autres frais généraux. Mais il peut reconstituer sa trésorerie. L’espoir a donc été déçu, et ces magasins aborderont l’automne dans de mauvaises conditions financières", a estimé Didier Kling.

"Le constat va être différent selon la région et la taille du commerce"

Mais ce constat n’est pas universel. "Pour nous, petite boutique, ça a été plutôt bien perçu, ça nous a permis d’avoir une amplitude sur une saison normale. Et puis nous avons constaté que les clients n’étaient pas spécialement venus chercher un prix, ils voulaient se faire plaisir, ils sont venus avec beaucoup moins de crainte. Pour nous, cela a donc été bénéfique.

Après, le constat va être différent selon la région et la taille du commerce. En Auvergne, nous avons eu beaucoup de chance parce que nous avons eu un grand nombre de touristes", a pour sa part fait savoir Danièle Quinty, gérante de la boutique Carrément Soie et vice-présidente des commerces de Clermont-Ferrand.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !