Philippe Pihet (FO) : "Les retraités vivent avec des euros, pas des concepts"

Les retraités manifestent, jeudi 30 mars, dans plusieurs villes de France pour défendre leur pouvoir d'achat
Philippe Pihet, secrétaire confédéral chargé de la retraite et de la prévoyance chez Force Ouvrière, interviewé par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans "L’invité de l’actu" sur Sud Radio, à 8h10.

Philippe Pihet, secrétaire confédéral chargé de la retraite et de la prévoyance à Force Ouvrière,  était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 11 octobre 2018, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Philippe Pihet (FO) : "Nous attendons du concret, on en est encore très loin"

La réforme du système de retraite est en marche.

Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, et la ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Agnès Buzyn, ont reçu les syndicats mercredi 10 octobre 2018 afin de leur présenter le projet sur lequel travaille le gouvernement. Principale réforme, la bascule d'un système basé sur des trimestres de cotisation, vers un système de points. Une solution qui fait réagir Philippe Pihet, secrétaire confédéral chargé de la retraite et de la prévoyance chez FO.

"Pour Force Ouvrière, c'est toujours enthousiasmant d'entendre dire que cela va être juste, cela va être lisible. Mais dans la vraie vie, les retraités comme les actifs ne vivent pas avec des concepts, ils vivent avec des euros.

Nous allons demander du concret, en donnant au haut-commissaire aux retraites des cas de personnes qui viennent de partir  à la retraite, par exemple avec 1.500 euros de pension, afin qu'il nous dise combien elles toucheraient de retraite avec le nouveau système. Ça, c'est du concret et on en est encore très loin."

On est en train de repousser sournoisement l'âge de départ à la retraite

Interrogé par Patrick Roger sur l'âge du départ à la retraite qui sera maintenu à 62 ans, après la réforme, Philippe Pihet est également dubitatif : 

"Monsieur Delevoye a réaffirmé que l'âge légal resterait à 62 ans, mais il s'est bien gardé d'aller plus loin dans ses affirmations. Le système du malus, en fonction de l'âge de départ à la retraite, peut ressurgir.

Si vous subissez une décote en partant à 62 ans, dans les faits, cela revient à repousser l'âge de départ légal à la retraite, par exemple à 63 ans, et ça, c'est totalement inadmissible."

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

 

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio