Pascal Perri : "Chez les Verts français, il y a une tentation de la pureté idéologique"

Pascal Perri, journaliste à LCI et auteur du livre "Le Péril Vert" (Éditions de l'Archipel), était l’invité d’André Bercoff le 23 novembre 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Pascal Perri
Invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio, Pascal Perri évoquait les Verts français. (c) AFP

Pascal Perri était l’invité d’André Bercoff le 23 novembre 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Pascal Perri : "On utilise les pesticides depuis la nuit des temps !"

"Les Verts veulent faire table rase de certaines choses et également un procès de l’humanité. Ce qui est frappant dans la gauche écologiste d’aujourd’hui incarnée par Europe Écologie Les Verts, c’est que cette gauche renonce à l’idéal humaniste de la gauche social-démocrate, socialiste, qui voulait partager les fruits de la croissance, qui voulait un monde plus juste. Avec Europe Écologie Les Verts, on a une gauche qui a pris beaucoup de distance avec la science sur les OGM, sur le nucléaire… Yannick Jadot répétait à l’envi que les renouvelables coûtent moins cher que le nucléaire. Or, c’est une aberration économique et écologique.

Aujourd’hui, le renouvelable coûte plus cher que le nucléaire, la différence est entre 60 et 80 euros le MWh. Surtout, le nucléaire offre une électricité stable en tout temps et en tous lieux, ce qui n’est pas le cas des renouvelables, qui sont intermittents. On les entend parler de glyphosate, de pesticides… On utilise les pesticides depuis la nuit des temps ! Depuis qu’on a inventé l’agriculture il y a 10.000 ans avant JC, il y avait déjà les pesticides. En fait, on a affaire à une gauche très hostile au progrès, hostile aux entreprises, anticapitaliste", a déclaré Pascal Perri.

"Chez les Verts, ne rentrent que ceux qui ont fait la démonstration de leur pureté idéologique"

"On a affaire à un mouvement misanthrope, qui déteste l’homme, qui considère que l’homme est le responsable de tous les maux de la Terre. Ses militants vous vendent la thèse de la naturalité en postulant que, finalement, la nature serait bonne. Et moi, je crois dans le progrès et la technologie, je crois que demain, on pourra continuer à produire de la croissance en découplant la croissance de ses effets négatifs.

Chez les Verts français, il y a cette tentation de la pureté idéologique. Chez les Verts allemands, il y a la capacité à trouver des compromis, nouer des alliances avec d’autres partis. Les Verts français, en revanche, c’est un mouvement jeune, de gauche voire d’extrême-gauche. C’est un mouvement qui est un peu l’inverse d’une secte. Dans une secte, c’est la porte de sortie qui est fermée. Chez les Verts français, c’est la porte d’entrée qui est fermée. Ne rentrent que ceux qui ont fait la démonstration de leur pureté idéologique. Sinon, il y a des gens qui vont entrer qui vont nous demander d’amender notre programme, notamment sur le nucléaire, les OGM, les pesticides, etc. Et ça, on n’en veut surtout pas", a expliqué Pascal Perri.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !