single.php

Des munitions en vente dans les bureaux de tabac ?

Par Jean Baptiste Giraud

Les bureaux de tabac pourront vendre des munitions pour les chasseurs dès 2024. Une mesure soutenue par le ministère de l'Intérieur.

munitions
Des munitions prochainement en vente dans certains buraux de tabac. (Crédit : morten / Pixabay)

On devrait bientôt vendre des munitions dans les bureaux de tabac. Mais qu'en pensent les armuriers ?

Des munitions complexes à stocker et vendre

"Nous y sommes défavorables, réagit Yves Gollety, président de la Chambre syndicale nationale des armuriers de France. C’est une demande des fabricants de cartouches et des fédérations de chasseurs, principalement dans les zones rurales. Il va quand même y avoir beaucoup de contraintes pour les buralistes en matière de stockage et la mise en place d’une alarme. Ils auront exactement les mêmes contraintes que nous."

"Ils devront obtenir un agrément, l’honorabilité de la part de la préfecture et une autorisation de commerce préfecturale. Je ne sais pas s’il y aura beaucoup de bureaux de tabac qui vont franchir le pas." Pour autant, les fédérations de chasseurs se plaignent d’un problème d’accès aux armuriers. "C’est vrai qu’en zone rurale, ils ont un peu disparu. Ils sont plus dans des grandes villes ou en zones périphériques. Il y a des endroits où il y en a beaucoup moins."

 

 

 

Des filtres de sécurité très stricts

Néanmoins, on compte tout de même plus d’un millier d’armuriers en France. "Mais ce sont des ventes très saisonnières, souligne Yves Gollety, président de la Chambre syndicale nationale des armuriers de France. Il va falloir qu’ils fassent des installations pour trois ou quatre mois dans l’année." Quel diplôme faut-il pour pouvoir devenir armurier ? "Il faut passer un CQP, un certificat de qualification professionnelle, qui dure trois semaines au sortir d’une école d’armurerie. C’est assez contraignant."

"À cela s’ajoutent tous les filtres de sécurité, le fait de voir si l’on n’a pas été condamné, des normes très strictes pour les magasins. Nous avons obligation d’être contrôlés une fois par an. Un magasin doit avoir une alarme, des grilles. Les munitions doivent être stockées dans un local séparé de tout autre produit, car inflammables. Les bureaux de tabac vont en stocker beaucoup moins, passeront par les armuriers locaux. Ce sera plus cher."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/