Des coupures d'électricité en forte hausse: "il n'y a pas de petites économies"

Une lumière qui ne s’allume plus, un chauffage qui reste froid: le médiateur de l’énergie tire la sonnette d’alarme. A quelques semaines de la trêve hivernale, il observe une "hausse inquiétante des sollicitations de consommateurs en situation d'impayés". Il y a déjà eu plus de coupures et de réductions de puissance cette année que sur toute l’année 2018. Des Français qui n’arrivent plus à payer leur électricité.

Le compteur Linky permet des coupures encore plus rapides, indique la CGT énergie. (DAMIEN MEYER / AFP)

Reportage Sud Radio à Marseille de Lionel Maillet

 

C’est avec angoisse qu’elle voit les températures descendre dans son petit appartement. A 68 ans, Andrée Valmer n’est pas du tout sure de passer l’hiver au chaud. "Il y a une semaine, j'ai reçu un texto comme quoi ils allaient me couper l'électricité, car j'ai 141 euros de retard à payer. J'ai une toute petite retraite, et en ce moment j'ai des difficultés, j'ai pas pu. On aide un tas de gens, puis nous les retraites précaires, on est dans cet état là: je ne sais pas comment je vais passer l'hiver !"

 

Le couperet tombe de plus en plus vite

Au premier semestre, les coupures d’électricité ont bondi de 18 %. A l’approche de la trêve hivernale du 1er novembre les fournisseurs accélèrent la cadence mais ils sont aussi beauccoup plus agressifs déplore Gilbert Bénahmou, de la CGT énergie:

"Il n'y a pas de petite économie, pas de petit bénéfice. On coupe les gens, même pour des petites sommes, car il faut faire rentrer de l'argent. Les fournisseurs sont libres de décider le montant, le seuil et le délai au bout duquel ils coupent".

Les deux hausses de tarifs en quelques mois n’ont rien arrangé. Avec l’association Familles de France Jamy Belkiri aide ces sinistrés de l’électricité à Marseille. "Malheureusement, c'est souvent des familles monoparentales avec des petits. On a même le cas d'une facture de 83,83 euros au 1er impayés: ça a été coupé !".

Selon les dernières études, 7 millions de français ont du mal à payer leurs factures d’énergie.

 

"Avant, il y avait tout un processus qui permettait aux gens de se retourner. Linky va permettre de couper encore plus rapidement" - Gilbert Benhamou, secrétaire général de la CGT énergie