single.php

Crise du logement : "Les Français ont tout simplement besoin de se loger"

Par Jean Baptiste Giraud

Alors que le marché de l'immobilier est en plein marasme, le gouvernement ne compte même pas de ministre du logement.

logement
Vers la disparition de millions de logements de toute petite surface. (c) AFP

La crise immobilière se poursuit, mais la France est sans Ministre délégué au logement, faute de nomination.

"Une crise immobilière sans précédent"

Des textes sont étudiés à l’Assemblée Nationale, mais sans vrai responsable en face. "Dans la situation immobilière dans laquelle la France est, une crise immobilière sans précédent, cette crise conjoncturelle est devenue structurelle, constate Sylvain Grataloup, président de l'UNPI. Que le gouvernement ne puisse pas évoquer le logement, que le Président de la République ne puisse pas y accorder de l’attention en nommant un ministre, ou un secrétaire d'État, c’est un mépris profond pour les 37 millions de Français possédant une résidence principale."

"Les propriétaires bailleurs, eux aussi, sont inquiets. De même que les promoteurs, les administrateurs de biens, les agents immobiliers… Tout est bloqué et on s’en moque. Dans l’immédiat, il ne faut plus faire de mesurettes. Les propositions de loi s’inscrivent dans un système complètement désorganisé. Il faut se poser et savoir ce que l’on veut faire du logement dans les prochaines années, sur le long terme."

 

 

 

Des étudiants logés dans des campings

"Nous voulons qu’il y ait une équité fiscale, une attractivité pour le logement de longue durée, insiste Sylvain Grataloup, président de l'UNPI. Les Français ont tout simplement besoin de se loger. Quand on voit à Lyon 80% des campings occupés par des étudiants qui ne trouvent pas de logement, c’est tout simplement inacceptable. À Paris ou ailleurs, en pleine période hivernale, on voit des gens qui dorment dehors, dans des cartons. C’est inacceptable."

"Des propriétaires se demandent s’ils doivent vendre leurs biens, parce qu’il faut rénover et qu’ils n’ont pas les ressources nécessaires pour le faire dans les délais imposés. Tout cela, on ne s’en préoccupe pas." Faut-il un moratoire sur les DPE rendant les logements impossibles à louer ? "Mais bien sûr ! Mieux vaut avoir un toit avec un logement mal classé qu’être dehors. Il faut permettre non seulement de se loger, mais aussi de pouvoir louer."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
14H
13H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/