Claude Cazabat : "le marché de la SNCF permettra de créer 250 emplois"

Le constructeur ferroviaire espagnol CAF est pressenti pour gagner un appel d’offres de la SNCF pour la construction de 28 rames Intercités, a annoncé la SNCF. Si le conseil d'administration de SNCF Mobilités donne son feu vert le 24 octobre 2019, ces rames seront construites dans l'usine française de CAF à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées).

28 rames Intercités seront construites à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées).

Pour évoquer ce marché, Claude Cazabat, maire de Bagnères-de-Bigorre, était l’invité de Patrick Roger le 18 septembre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"11.000 mètres carrés d’ateliers nouveaux seront créés"

Ce sont 28 rames d’Intercités nouvelle génération qui doivent sortir d’usine dès 2023 pour remplacer les trains Corail. Conçues pour les lignes classiques, elles sont destinées à la moyenne et longue distance et pourront rouler jusqu'à 200 km/h.

"Pour la construction de ces rames, 11.000 mètres carrés d’ateliers nouveaux seront créés, soit via la rénovation d’anciens ateliers, soit via la construction d’ateliers nouveaux, portant la surface totale à 20.000 mètres carrés", a déclaré Claude Cazabat.

 

"La création d’emplois sera très rapide"

"La première rame doit être livrée 49 mois après la signature du contrat, et les livraisons s’échelonneront entre 2023 et 2025. Quant à la création d’emplois, cela devrait donc être très rapide. J’espère que ce marché donnera la possibilité aux jeunes en recherche d’emploi ou en reconversion d’avoir un emploi sur notre territoire", a déclaré Claude Cazabat.

250 emplois directs sont en effet pressentis pour ce marché de 800 millions d’euros.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !