éditorial

L'édito de Yolaine de La Bigne

Yolaine de La Bigne
Culture

Les bienfaits de la musique

La musique adoucit les mœurs mais elle aurait carrément des effets thérapeutiques, est-ce encore une mode à la sauce new-âge ou est-ce sérieux ?

On pense en effet qu’au-delà de son rôle émotionnel, elle nous rend triste ou joyeux, la musique pourrait soigner la folie, le stress, la dyslexie, l'alcoolisme, la maladie d’Alzheimer, les problèmes cardiaques, elle soulagerait même des morsures d’araignées et aiderait les éjaculateurs précoces...  Bigre ! Cet inventaire à la Prévert est le sujet du livre du compositeur et musicologue, David Christoffel, qui a fait un tour du monde des miracles thérapeutiques qu’on attribue aux sons depuis toujours et sur toute la planète. Dans "La musique vous veut du bien" (éd PUF), il explique que déjà Pythagore, au VIe siècle av. J.-C, voyait un lien entre la musique et nos émotions. Certaines pouvant nous redonner l’envie du courage, on le voit pour les musiques militaires, d’autres pour calmer nos angoisses et nos tensions, ce sera la cas d’une musique douce. C’est vrai que chacun d’entre nous constate les effets immédiats sur notre état d’une mélodie que l’on aime.

La musique est réellement utilisée par des médecins pour soigner leurs patients mais là encore, ce n’est pas nouveau. De nombreux scientifiques ont analysé son impact sur notre cerveau et en 1804, le médecin anglais Joseph Mason Cox prescrivait d’écouter de l’opéra pour soigner la folie. Un peu plus tard, la Salpêtrière à Paris a organisé des concerts pour aider les aliénés. Toutes ces recherches ont formé ce que l’on appelle la musicothérapie, très utilisée notamment contre la douleur. Vous avez par exemple le programme Music Care développé à l’hôpital américain de Paris et qui existe même en application pour votre smartphone avec des musiques qui ont un effet pour vous aider à dormir, ne pas avoir mal, vous détendre etc Il y a d’ailleurs toute une industrie de la musique relaxante aujourd’hui. Mais certains effets sont plus étonnants !

Des sexologues conseillent par exemple à ces messieurs qui souffrent d’éjaculation précoce d’écouter certaines musiques pour leur apprendre à se contrôler et le gynécologue Jacques Moritz a créé avec Spotify une playlist pour aider les femmes à accoucher qui finit en beauté avec Blue de Beyoncé, allez poussez ! Le compositeur Vangelis est idéal pour baisser votre taux de cortisol qui crée le stress, avis aux anxieux, et Mozart est adoré par les vaches qui donnent un meilleur lait en écoutant son requiem. Et justement David Christoffel rappelle que Mozart est utilisé à toutes les sauces, des plus sérieuses aux plus farfelues. Et si la musique ne fait pas de miracles, elle aide à nous faire du bien et c’est l’essentiel, une petite musique  pour bien démarrer la journée ?

 

Les rubriques Sudradio