single.php

Chasse aux renards

En France le mercredi c'est le moment de la chasse aux renards roux, qui, l'animal étant considéré comme nuisible, est autorisée partout dans le pays.

 

Thumbnail

En septembre 2016, le Préfet de Moselle a autorisé les tirs de nuit sur les renards roux dans 170 communes. Pareils en janvier en Meurthe-et-Moselle, toujours à la demande des chasseurs. Les associations de défense des animaux sont donc parties en guerre contre ces arrêtés. Classer le renard dans les espèces nuisibles est un acte stupide. Cela prouve une méconnaissance totale de la nature. Le renard est un ami indispensable des agriculteurs, parce qu'il mange principalement des campagnols. Or, ce sont les campagnols qui abîment les cultures. Au lieu d'utiliser des produits toxiques qui empoisonnent campagnols, rapaces, petits carnivores et animaux domestiques laissons les renards nettoyer les campagnes.

De plus, on accuse les renards d'être trop nombreux et de traquer le gibier des chasseurs, ce qui est aussi un mauvais argument. Puisqu'n proportion les renards en tuent moins, mais surtout, les chasseurs relâchent en masse des faisans d'élevages, comme ils l'ont déjà fait avec des cochons et des sangliers dans les années 70. Ces dernières années, rien qu'en Meurthe-et-Moselle, on a relâché 9000 faisans d'élevage originaires d'Asie. La mainmise des chasseurs n'est pas nouvelle en France, ce qui l'est dans ce débat, c'est que les scientifiques s'en mêlent et osent contredire ces derniers. Le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel du Grand Est a ainsi validé les assertions de toutes les associations. Il a même nié l'affirmation comme quoi les renards représentent un risque sanitaire pour l'homme, en propageant des maladies parasitaires.

De fait, les renards ne sont pas plus responsables que vos chiens ou vos chats. Donc le CSRPN note, je cite, « l'aberration et le non-sens écologique que représente l'autorisation de destruction du renard roux à partir de la nuit. Ainsi que les conséquences potentielles sur les activités agricoles et les risques sanitaires induit. » Le conseil se dit même choquer que l'on ne prête pas attention aux dires des scientifiques, ainsi qu'aux résultats de 600 consultations publiques faites, toutes en défaveur de cet arrêté. De fait, les scientifiques sont confrontés à une caractéristique très française, le pouvoir total et irresponsable des chasseurs.

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
12H
11H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/