Le défi de Noël, un film sur le football à ne pas rater

Florian Hessique, réalisateur et acteur, présente Le défi de Noël, un film touchant sur le football de haut niveau.

Le défi de Noël, le film à voir du moment.

Les Bleus s’envolent pour le Qatar, la coupe du monde de football démarre ce week-end. Et, justement, un film sort autour du football. Un film à voir même si on n’aime pas le football, d’ailleurs..

Une footballeuse qui a perdu l'envie

Mais de quoi parle Le défi de Noël ? "C’est l’histoire d’Ashley Leroy, dans le film la première Française à avoir remporté le Ballon d’or, raconte Florian Hessique réalisateur et acteur. Elle vient terminer sa carrière à Guingamp, en première division, un club à taille humaine et familiale. Et puis rien ne va plus. Elle arrive à 33 ans, elle ne met plus un but, elle a perdu l’envie, Sur les conseils de son coach, elle va faire un voyage pour un retour à l’essentiel."

Le message est simple et touchant à la fois : "Il faut prendre du recul quand rien ne va plus, couper avec son quotidien, voir les choses différemment, explique l’actrice Aurore Planas, qui incarne la joueuse. Cela apporte toujours du positif. C’est une rencontre qui sera un déclic, qui va bouleverser ses habitudes."

 

Un film sur le côté off du sport de haut niveau

"L’idée du film de Noël me plaisait bien dans la période que l’on traverse, explique Florian Hessique, réalisateur du film. Je voulais faire quelque chose de familial et de fédérateur sur le football féminin, et l’aspect psychologique de la sportive. Il se trouve que je m’occupe de quelques footballeuses et basketteuses professionnelles en préparation mentale, je trouvais intéressant de mettre avant cet aspect psychologique des sportifs, dont on parle peu. On fantasme beaucoup le sport de haut niveau, mais on voit rarement le off, le côté solitaire. Cela tient à peu de choses, on est toujours exposé. J’ai déjà fait un film sur le basket, je me suis concentré sur le foot."

Va-t-il suivre le Mondial ? "Oui, je pense. J’ai toujours un peu de mal avec les polémiques autour. Quand j’entends certains acteurs demander aux joueurs de ne pas aller au Qatar, c’est méconnaître le sport de haut niveau. Une carrière de joueur, c’est très court. Alors rater une coupe du monde pour finalement des raisons qui ne sont pas sportives… Certes, c’est compliqué de confier la Coupe à ce genre de pays, mais les joueurs n’en sont pas responsables."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"